En réaction à l’intervention russe en Ukraine, le gouvernement japonais a annoncé le gel des discussions envisagées avec la Russie en vue de la signature d’un nouveau pacte d’investissements et de deux autres accords.

 

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Fumio Kishida, a annoncé mardi ce gel, ainsi que l’arrêt des discussions déjà en cours pour simplifier les procédures d’émission de visas.

Ces deux mesures font partie des sanctions prises par Tokyo vis-à-vis de Moscou et font suite à la signature par le président russe Vladimir Poutine d’un décret reconnaissant la Crimée en tant qu’Etat souverain et indépendant.

M. Kishida a souligné que le référendum de dimanche en Crimée était une violation de la Constitution ukrainienne et que le Japon ne reconnaissait pas le résultat de ce scrutin.

Il a ajouté que la reconnaissance par la Russie de l’indépendance de la Crimée représentait une infraction à l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

M. Kishida a estimé que cette initiative russe était regrettable et que le gouvernement japonais ne pouvait pas laisser passer ces tentatives, soutenues par la force armée, de modifier le statu quo.

 

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire