Le constructeur d’automobiles japonais Toyota a annoncé mercredi le rappel de plus de 900.000 véhicules vendus aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique et au Japon, pour cause d’airbags défectueux susceptibles de se déclencher inopinément.

 

Le rappel concerne 907.000 voitures des gammes Corolla et Corolla Matrix –appelées Voltz au Japon– produites entre 2001 et 2004, selon un porte-parole du constructeur.

Le voyant d’airbag peut s’avérer défectueux et dans le pire des cas l’airbag s’ouvre de façon incontrôlée, a-t-il ajouté.

Au moins 47 incidents ont été rapportés, essentiellement aux Etats-Unis.

« Deux d’entres eux pourraient être associés à des accidents, mais aucun décès ne nous a été signalé », a souligné le porte-parole, précisant que les pièces seraient remplacées selon les clauses commerciales prévues dans chaque pays.

Le premier constructeur mondial d’automobiles avait déjà rappelé en novembre 2,77 millions de voitures dans le monde en raison de problèmes touchant la pompe à eau électrique de modèles hybrides et une pièce du système de direction.

Selon les documents remis au ministère japonais des Transports, plusieurs anomalies avaient été notifiées mais aucun accident déploré à cause de ces soucis techniques.

Sur le total de 2,77 millions d’unités, 1,5 million concernaient des voitures vendues au Japon et 669.000 aux Etats-Unis.

 

Toyota est régulièrement forcé de faire revenir au garage des voitures en raison de problèmes techniques plus ou moins gênants, même lorsqu’ils n’engagent pas la sécurité.

Il avait ainsi aussi lancé en octobre un rappel mondial massif de près de 7,5 millions de voitures pour un risque de départ de feu que pouvait provoquer le système électrique des lève-vitres sur les modèles Corolla et Camry.

Le volume des cas concernés à chaque fois est d’autant plus impressionnant que le groupe emploie des pièces détachées similaires sur un grand nombre de modèles qu’il commercialise dans plusieurs pays et pendant des années.

Cette nouvelle annonce de mercredi tombe plutôt mal pour Toyota qui a fait état lundi de ventes records en 2012, marquant un net rebond de son activité après une année 2011 gâchée par un séisme au Japon.

Toyota a vendu 9,75 millions de véhicules (+22,6% sur un an), retrouvant la première place mondiale devant l’américain General Motors (GM) et l’allemand Volkswagen.

Toyota a en particulier écoulé 19% de véhicules supplémentaires (7,34 millions) à l’étranger, avec notamment un bond de ses ventes en Amérique du Nord, où l’image de la marque a retrouvé une grande part de son lustre deux ans après une vague de rappels massifs de véhicules à cause de problèmes techniques.

Le tout avait gravement nui à son image de fiabilité, notamment aux Etats-Unis où l’essentiel des rappels avaient été ordonnés.

Discussions

Laisser un commentaire