Toyota semble souffrir des tensions entre la Chine et le Japon et pour faire face à la chute de ses ventes, le géant nippon va suspendre la production de sa principale usine chinoise.

Ce n’est pas la première fois que Toyota va interrompre sa production en raison du conflit diplomatique entre la Chine et le Japon. Une mesure similaire avait déjà été prise il y a quelques semaines, mais c’était pour faire face aux émeutes contre les marques japonaises. Cette fois-ci cet arrêt de production est mis en place à cause de la chute des ventes du constructeur dans le pays.

Le constructeur japonais va donc arrêter la production de sa principale usine chinoise située à Tianjin pendant une semaine à partir de lundi prochain. Un signe fort par rapport à la faible demande de la part de la firme nipponne puisque cette usine emploie quelques 13.000 personnes et a produit près de 500.000 véhicules l’année dernière sur les 800.000 assemblés en Chine.

Si son usine principale ferme donc pendant une semaine, Toyota n’a pas communiqué sur le rythme de production de ses autres sites de production, mais ces derniers devraient eux aussi tourner au ralenti.

Cette chute de la demande s’explique notamment par les vives tensions entre la Chine et le Japon concernant les iles de Senkaku. A cause de ces différends diplomatiques, l’activité dess constructeurs nippons est en forte baisse sur le marché chinois.

Si en septembre les ventes de Nissan en Chine ont baissé de 35,3% et celles d’Honda de 40,5%, Toyota reste le constructeur japonais le plus touché. Le géant nippon a vu ses ventes chuter sur le neuvième mois de l’année de 48,9% pour un total de 44.100 voitures écoulées.

Source: Turbo

Discussions

Laisser un commentaire