Les « trains touristiques gastronomiques » qui traversent les lignes locales du pays font grand bruit car ils autorisent les passagers à observer les paysages tout en mangeant des plats authentiques, utilisant des produits régionaux. 

 

Vu que la plupart ne fonctionnent que les week-ends ou pour des durées limitées, les places sont souvent très difficiles à réserver.

L’idée de manger tranquillement tout en contemplant la vue à partir d’une fenêtre a eu un franc succès et a contribué à l’afflux de passagers à bord des trains locaux alors que le nombre avait diminué ces dernières années.

 

10502213_255640897958691_6132324774987991309_n

 

La Shikoku Railway Co. a lancé le train touristique Iyonada Monogatari le 26 Juillet. Pendant les week-ends et les vacances, le train voyage à travers la côte de la préfecture de Ehime. Le train à deux wagons, d’une capacité de 50 passagers, a été reconstruit pour une somme de 150 millions de yens.

Pour son jour d’inauguration, des familles sont montées à bord du train, à la station Matsuyama.

“Cette ligne n’a pas été profitable donc j’espère que beaucoup prendront le train et profiteront du paysage qu’offre le voyage,” a déclaré le président de la Masafumi Izumi, JR Shikoku, à la cérémonie d’inauguration de la station.

Les plats servis à bord comportent généralement une salade composée de tomates et verdure fraîches, de l’uchiko frit et pané issu d’une marque de porc locale et de la dorade rose cuite au vin, originaire de la mer intérieure de Seto.

“J’ai vraiment hâte de goûter les plats locaux,” déclare Masako Yoneda, 50 ans, professeur de piano à Yufu, dans la préfecture de Oita. “J’aime beaucoup les décors assez anciens du train, qui sont principalement faits de bois.”

En Mai, Kitakinki Tango Railway Co. a commencé à lancer le Tango Kuromatsu, un autre train touristique gastronomique qui fait un trajet de 54 km entre la station de Ama no Hashidate dans la préfecture de Kyoto, et celle de Toyooka dans la préfecture de Hyogo.

Les passagers peuvent manger une salade avec des légumes locaux accompagné de bœuf grillé de Kyoto, ainsi que d’autres spécialités. Les ingrédients sont principalement préparés dans les auberges gastronomiques de la région et achevés dans les cuisines se trouvant à bord du train. 

Yukiko Saiga, 73 ans, une femme au foyer de Yabu, de la préfecture de Hyogo, a pris le train avec trois membres de sa famille.

“Je peux voir que beaucoup de temps et d’énergie ont été consacrés pour la préparation des plats. C’est comme les restaurants de luxe. » dit-elle. « Le paysage visible de la fenêtre du train a habituellement rien de spécial, mais cela ressemble à un monde différent pour moi à présent. » 

 

dd5f7b1870107f18043d98699ea3f742

 

Les trains Kuromatsu sont divisés en trois genres : ceux qui sont spécialisés dans les déjeuners, douceurs ou saké locaux et ceux qui sont proposés principalement les week-ends. Quand bien même le coût varie entre 4000 et 10000 yens, le concept devient tellement populaire qu’avoir une réservation est difficile.

Les trains touristiques réservés à la dégustation se diversifient dans leurs offres.

Shinano Railway, qui fonctionne à Karuizawa, dans la préfecture de Nagano, a lancé le train Rokumon en juillet servant des spécialités gastronomiques à base de jambon ainsi que du vin provenant des vignes proches des rails.

La Ohmi Railway Corporation, qui s’occupe de l’est de la préfecture de Shiga, a lancé le Ohmi Biaden—Hoshizora Nama Biru Go (Le train à bière Ohmi.) jusqu’au 30 août. De la bière glacée y est servie.

Le Tsudoi de la Kintetsu Corp. est équipée de sièges face aux fenêtres. Du ise ebi (soupe de homard) et d’autres plats locaux sont servis au comptoir, à bord.

Tohoku Emotion

Le Tohoku Emotion train de la compagnie East Japan Railway fait le trajet entre la station Hachinohe dans la préfecture de Aomori et celui de Kuji dans la préfecture Iwate possède un buffet à desserts et un menu composé de crustacés capturés dans la région de Sanriku.

Le train-restaurant de la Isumi Railway, dans la préfecture de Chiba, sert des spécialités italiennes, du riz accompagné de curry et des sashimi.

Showa Retoro Biru de Densha, lancée par la Keihan Electric Railway Co., voyage à travers la préfecture de Shiga et sert une chope de bière dont on ne voit presque pas la fin !

A Ressha de Iko est un train lancé par la Kyushu Railway Co. dans la préfecture de  Kumamoto. Les passagers peuvent boire un verre de jus de dekopon (un agrume très doux) tout en écoutant du jazz.

Selon le Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, des 91 compagnies qui s’occupent des lignes locales, boîtes semi-privées inclues, 69 étaient dans le rouge en 2012.

Ces faibles résultats furent déterminés par une baisse de 20% du nombre de personnes prenant les transports ferroviaires entre aujourd’hui et il y a vingt ans.

Cependant, la Kitakinki Tango Railway a attiré près de plus 17,000 passagers en 2013 en lançant deux types de trains touristiques à la décoration intérieure très élaborée.

“Le nombre total de passagers de l’an dernier a légèrement diminué depuis l’année qui l’a précédé.” a déclaré le président de la compagnie : Kiyokazu Ueda. “J’espère donc que le nombre augmentera cette année avec la popularité des trains gastronomiques.”

Quelques trains fonctionne sur les rails locaux, ce qui offre la possibilité de ralentir la cadence pour que les passagers puissent, tout en contemplant le paysage, savourer leur dîner. La plupart des trajets sont situés dans des endroits où la nature y est fort présente, une bonne aubaine pour attirer les touristes.

“Les réseaux locaux sont passés de moyens de transports à attractions touristiques, c’est un bon moyen pour encourager les gens à s’intéresser aux lieux qui sont traversés par les rails.” a constaté Yoko Hayano, une chargée de recherche pour la Japan Tourism Marketing Co.

 

Source: Yomiuri

Discussions

Laisser un commentaire