Tournage en France du drama de la rentrée sur la NHK

 

Pendant trois jours, à Camaret, Cléden-Cap-Sizun et Locronan, vingt Japonais, quinze Français dont cinq Bretons, avec une équipe de décors de Montauban-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), participent au tournage de trois séquences d’un téléfilm pour la chaîne japonaise NHK.

L’actrice principale Haruka Igawa est très connue au Japon. Son partenaire, Takahiro Fujimoto, également : cet ancien champion olympique de natation s’est reconverti dans le cinéma.

Le téléfilm de neuf épisodes de 48 minutes, Glass no Kazoku, sera porté sur les écrans japonais à partir du 3 septembre.

 

Synopsis:

 

Haruka Igawa joue le rôle d’une femme nommée Tamaki Rei ayant perdu ses deux parents dans un accident d’avion en France lorsqu’elle était encore enfant.

A l’age de 35 ans, Rei décide de se rendre en France pour visiter le site du crash pour la première fois.

En France, Rei rencontre Shibusawa Kazunari, (Fujimoto Takahiro), le Directeur du ministère des Finances, et tombe aussitôt amoureuse de lui.

Kazunari a deux fils et a perdu sa femme dans le même accident. Ses fils sont tous deux désormais adultes.

Le fils aîné (Saito Takumi) suit ​​les traces de son père et travaille lui aussi au ministère des Finances.

Le plus jeune (Nagayama Kento) juste diplômé de l’école de droit et actuellement sans emploi.

Rei se marie à Kazunari et commence à vivre avec lui et ses deux fils. Elle prend beaucoup sur ​​elle afin de s’adapter à sa nouvelle famille composée de trois hommes adultes, mais sa beauté et son jeune âge vont bientôt amener la discorde dans la famille Shibusawa.

Le fils aîné commence à se sentir attiré par elle, ce qui ne la laisse pas indifférente, car elle se rend compte que ses sentiments pour Kazunari sont uniquement fondées sur sa ressemblance avec son défunt père.

Pendant ce temps, Kazunari développe une jalousie maladive en raison des sentiments de son fils envers Rei.

 

Plus d’informations sur le drama : cliquez ici

 

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: Ouest France

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire