Le gouvernement métropolitain de Tokyo envisage d’installer des tablettes dans les konbini de la capitale dès l’année prochaine afin de fournir des informations en anglais aux touristes étrangers.

 

La ville de Tokyo a l’intention d’inclure une enveloppe dédiée à ce projet lors du vote du prochain budget annuel.

Celle-ci permettra de couvrir les frais liés à l’achat des tablettes, à l’installation d’un réseau sans fil gratuit et à la mise en place de signalisations en anglais indiquant la présence de ces bornes d’informations.

Des bornes seront également installées dans des drogueries et des centres communautaires.

Celles-ci permettront notamment au personnel de konbini, ne pratiquant pas la langue de Shakespeare, de pouvoir rediriger les touristes en cas de demandes d’informations.

150 bornes devraient être installée en 2016, nombre qui devrait grimper à 450 d’ici 2019.

Discussions

19 Réponses

  1. Zitao Huang

    Super Pff… Ça va devenir partout pareil… Que chacun garde sa culture, quand tu vas dans un pays tu fais un effort sur la langue, il faut arrêter avec l’anglais comme si c’était la première langue du monde… Dommage…

  2. Alice Kamiya

    Franchement je trouve ça cool. C’est bien beau de dire que ce sont les étrangers qui doivent faire un effort, mais je pense qu’on serait tous bien content de comprendre directement au lieu de passer 1h à déchiffrer du japonais.

  3. Kimok Goussil

    je pense que pour des touristes qui restent peu de temps c’est un confort, à ce moment là il me semble que le français, l’espagnol et pourquoi pas le chinois et l’arabe seraient également utiles. Je peux comprendre d’autant plus les partisans du fait que n’ayant pas le même « alphabet » les européens notamment n’ont pas de repère concret pour associer/deviner tel et tel mots. Du moment que ça ne freine pas la motivation de ceux qui comptaient apprendre le japonais…

Laisser un commentaire