Un haut responsable du ministère japonais des Affaires étrangères a rencontré à Tokyo l’émissaire américain en charge des questions nord-coréennes.

 

Ce jeudi après-midi, Shinsuke Sugiyama, responsable de la section Asie-Océanie du ministère japonais des Affaires étrangères, a donc rencontré Glyn Davies, l’émissaire américain en charge du dossier nord-coréen. Ce dernier est arrivé au Japon en début de journée, après une tournée en Chine et en Corée du Sud.

M. Sugiyama a vraisemblablement évoqué la visite en Corée du Nord d’Isao Iijima, conseiller du premier ministre Shinzo Abe. Selon les médias officiels nord-coréens, M. Iijama a rencontré Kim Yong-il, un proche collaborateur du dirigeant Kim Jong-un.

Le dossier des enlèvements de ressortissants japonais par des agents de Pyongyang figurait probablement à l’ordre du jour. M. Iijima fut le bras droit de l’ancien premier ministre Junichiro Koizumi. Il l’avait notamment accompagné à Pyongyang pour des entretiens avec feu Kim Jong-il, en septembre 2002 et mai 2004.

 

 

Réactions de la Corée du Sud à la tournée nord-coréenne de M. Iijima

 

Le gouvernement sud-coréen se dit préoccupé par la visite surprise à Pyongyang d’un conseiller du premier ministre japonais Shinzo Abe.

Le porte-parole du ministère sud-coréen des Affaires étrangères Cho Tai-young a déclaré jeudi que son gouvernement n’avait pas été informé en temps utile de la tournée de M. Iijima.

L’information a été communiquée mercredi à Séoul mais selon M. Cho, Tokyo aurait dû se manifester plus tôt.

« Il est important que nos deux pays travaillent en étroite collaboration, avec les Etats-Unis et le reste de la communauté internationale, sur les questions liées au nucléaire et aux missiles nord-coréens », a observé Cho Tai-young, estimant qu’à cet égard, la visite de M. Iijima n’était d’aucun secours.

Discussions

Laisser un commentaire