Les autorités pressent l’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi de découvrir pourquoi plus de 200 tonnes d’eau hautement contaminée ont été pompées par erreur dans un édifice de la centrale qui n’était pas prévu à cet effet.

 

Une fois injectée, l’eau de refroidissement du combustible nucléaire fondu devient hautement radioactive. Elle est ensuite envoyée dans des bâtiments de stockage avant d’être transférée dans une installation de retraitement.

Les ouvriers ont été alertés vendredi dernier par la baisse du niveau d’eau dans un édifice de stockage censé recevoir le liquide contaminé.

Selon la Compagnie d’électricité de Tokyo, l’erreur proviendrait de quatre pompes, lesquelles auraient dirigé l’eau vers un édifice qui n’est pas équipé pour la stocker. Les pompes étaient en principe hors d’usage.

Les responsables de TEPCO ont déclaré lundi qu’ils ignoraient si les quatre pompes avaient été délibérément enclenchées, et qu’ils s’entretiendraient si nécessaire avec les ouvriers.

Les autorités locales reprochent à l’opérateur son incapacité à identifier les raisons d’une série de problèmes survenus dans la centrale endommagée.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire