Le taux de chômage au Japon durant le mois d’août a chuté à 3,5%, contre 3,8% le mois précédent, marquant la première amélioration en trois mois selon les données fournies par le gouvernement mardi. Cependant, cette diminution n’est pas nécessairement un signe positif pour l’économie du pays.

 

Cette baisse serait due aux femmes sans emploi ayant cessé de chercher un travail, a indiqué le ministère des Affaires intérieures et des Communications, précisant qu’elles ont abandonné suite à la hausse de la TVA impactant l’économie du pays.

Le nombre de personnes nouvellement sans emploi a chuté de 660 000 à 120 000. Selon le ministère le taux de chômage des femmes a baissé de 0,5% soit 3,2% tandis que celui des hommes est resté stable à 3,8%.

Le nombre de chômeurs a diminué de 180.000 soit un total de 2,30 millions, mais le nombre de personnes ayant obtenu un nouveau travail a seulement augmenté de 70.000, pour un total de 56.060.000 travailleurs, a indiqué le ministère.

Des données publiées par le ministère de la Santé, du Travail et de la Prévoyance ont montré que la création d’emploi était nulle depuis le mois de juillet. Le ratio d’offres d’emploi par rapport aux demandeurs est resté à 1,10 en août, ce qui signifie que 110 postes étaient disponibles pour 100 demandeurs d’emploi.

Le nombre de débouchés dans la vente au détail et en gros ainsi que dans les services liés aux consommateurs stagne depuis un an. Le secteur de la construction et le secteur médico-social ont augmenté leur nombre d’offres d’emploi.

 

Source : Nikkei || Image : Shutterstock.com

Discussions

Laisser un commentaire