Le nouveau ministre des Finances Taro Aso estime sans doute nécessaire l’émission de nouveaux bons du gouvernement pour garantir les financements du budget supplémentaire de l’année fiscale 2012.

 

Formulée ce jeudi, la remarque de M. Aso suit l’entrée en fonction mercredi du premier ministre Shinzo Abe. M. Abe a fait part de sa détermination à dynamiser l’économie japonaise au travers d’audacieuses mesures d’assouplissement monétaire.

M. Aso a reproché au gouvernement mené par le Parti démocrate d’avoir échoué à sortir le pays de la déflation pendant ses trois années au pouvoir. Il juge indispensable de construire un futur dans lequel la population sentira une amélioration de l’économie japonaise.

Taro Aso, qui est également vice-premier ministre, considère qu’il ne se sent pas contraint par la limite de 44 000 milliards de yens, ou 515 milliards de dollars, fixée par l’ancien gouvernement pour les émissions de bons.

Evoquant la hausse de la taxe sur la consommation programmée pour avril 2014, il a affirmé que, malgré des mesures similaires prises dans le passé, les recettes du gouvernement ont baissé. Il juge important de se montrer prudent au moment d’établir un budget, pour ne pas vivre une situation similaire.

Discussions

Laisser un commentaire