Si vous en avez marre des yakisoba et des tonkatsu et que les spécialités culinaires de Nagano vous tentent, voici un festival où étaient servis nigiri au Ténébrion meunier et gunkan maki aux guêpes noires.

 

Tokyo accueille tous les ans, depuis 2009, le festival des mangeurs d’insectes. L’occasion pour les gastronomes, à la recherche de nouvelles saveurs de se faire plaisir !

Lors de cet évènement, organisé lundi dans le quartier de Tamachi, les visiteurs ont pu apprécier des spécialités comme ces cafards aux poivrons.

cafards-poivronsSi vous n’appréciez pas trop le poivron, vous pouviez également opter pour une brochette de cafards verts des bananes.

Mais comme disaient nos parents lorsque nous étions enfants : « Ne te gave pas trop de cafards sinon tu n’auras plus de place pour le dessert ! » Ça aurait été dommage de ne pas gouter à ces larves de frelons façon shabu-shabu !

shabu-shabu-

shabu-shabu2Si vous aviez encore faim, vous pouviez également opter pour le plus célèbre des plats japonais, le sushi !

07La seule différence étant qu’à la place du thon ou de la crevette, vous deviez choisir entre criquets, vers de farine, cafards verts des bananes, vers à soie ou guêpes noires.

sushi-insectes-japon-tokyoPour ceux qui étaient à la recherche d’un apéritif plutôt qu’un plat principal, des craquelins de riz à la purée d’insectes ou encore un petit sac de de cacahuètes et de vers de farine étaient proposées.

craquelins-riz-insectes

En plus de ces plats, des boissons étaient également proposées, comme du thé vert aux vers à soie ou celle-ci qui ressemble à un simple verre d’eau.

eau-insectes

Et bien rassurez-vous, c’est bien de l’eau..

punaise-deau-geante

mélangée à de l’extrait de punaise d’eau géante !

Alors que l’extrait du « Lethocerus deyrollei » est fade, il a une odeur sucrée qui influe sur la façon dont le buveur perçoit le goût.

Cette nourriture qui peut paraitre rebutante à première vue est peut être la solution aux problèmes de famine et de surpopulation !

Lorsqu’on sait que 2 milliards de personnes consomment des insectes et que nous-mêmes en consommons sans le savoir environ 500 g par an (utilisation comme colorant alimentaire rouge ou autorisation légale de 0,1 % d’insectes dans la farine de blé), pourquoi ne pas commencer à y prendre du plaisir ?

manger-insectes-enfants-japon

Une cantine scolaire en 2070…

Source: Rocketnews24

Discussions

30 Réponses

  1. Kuri-kuri Kun

    Après je pense que c’est l’apparence qui rebute… si on nous sert des insectes à manger (sans nous dire que ça en es) mais que c’est sous une autre forme ça passerais mieux (un peu comme les gosses qui ne veulent pas manger des artichauts et compagnie car reconnaissable dans leurs apparence d’origine)

Laisser un commentaire