Le constructeur japonais a présenté cette nuit son projet Morpheus, un casque de réalité virtuelle dédié à la PlayStation 4. Dans la droite lignée de l’Oculus Rift, ce périphérique permettra de s’immerger davantage dans les jeux vidéo.

 

2014 sera l’année des casques de réalité virtuelle. Après de nombreux flops dans les années 90, la technologie est revenue à la mode en 2013 avec le projet Oculus Rift. Ce casque se plaçant sur la tête, affiche une image devant chaque œil pour un effet 3D réaliste.

Par ailleurs des capteurs de mouvement permettent de déplacer son regard naturellement en bougeant la tête. Le résultat est tout simplement impressionnant, notamment avec les jeux vidéo à la première personne.

L’utilisateur est comme projeté à l’intérieur des titres auxquels il joue. Dès lors son cerveau se laisse berner au point qu’une simulation de montagnes russes donne véritablement le tournis comme en vrai. Néanmoins, l’Oculus Rift n’est pour l’instant compatible qu’avec les ordinateurs Mac et PC.

Il ne devrait pas pouvoir fonctionner avec la PlayStation 4 ou la Xbox One. En effet, ses créateurs préfèrent aujourd’hui s’orienter vers les téléphones mobiles et tablettes tactiles.

 

La frappe de Sony

 

Dans ce contexte, Sony a dévoilé cette nuit le projet Morpheus, un autre casque de réalité virtuelle, entièrement développé par les services du constructeur japonais et surtout compatible avec la console de jeux vidéo PlayStation 4.

Du côté des caractéristiques, on retrouve un écran Full HD de 1080p avec un champ de vision de 90 degrés. Le modèle présenté par Sony se branche en USB et HDMI grâce à un câble de 5 mètres.

Il pourrait être commercialisé en version sans fil. Pour l’instant Morpheus n’est qu’un prototype. Aucune date de sortie ni de prix n’ont été annoncés.

 

L’Oculus Rift pour 2014 à moins de 400 euros

 

Pour sa part, l’Oculus Rift devrait sortir cette année autour de 300 / 400 euros. Seule une version réservée aux développeurs est actuellement commercialisée à 300 euros (port compris).

Particulièrement immersif, ce modèle n’a qu’un seul véritable défaut : son écran d’une résolution de 1280 par 800. Conséquence logique, l’image pixelise. Cependant, les créateurs de l’Oculus Rift souhaitent commercialiser une version avec un écran de meilleure qualité pour offrir une expérience encore plus grisante.

L’arrivée de Sony dans la course des casques de réalité virtuelle est une excellente nouvelle et encouragera les développeurs à proposer des jeux compatibles avec ce genre de périphérique. L’ère de la réalité virtuelle ne fait que commencer.

 

Source: Lyoncapitale

 

Discussions

Laisser un commentaire