L’Institut national des technologies de l’information et de la communication (NICT) du Japon et la Fondation nationale pour la science (NSF) des Etats-Unis ont signé un Memorandum of Understanding (MoU) ayant pour objectif de faciliter les coopérations entre les deux pays dans le domaine de l’Internet et des réseaux de future génération (NWGN – New Generation Network).

 

Les deux parties ont convenu, le mercredi 29 mai 2013, de collaborer au développement d’une future génération de réseaux de transmission qui pourrait remplacer l’Internet actuel.

En effet, l’Internet devenant de plus en plus utilisé dans tous les domaines, la quantité de données produites et échangées chaque jour augmente de manière exponentielle – risquant d’entrainer des problèmes de sécurité et une consommation électrique énorme.

Le besoin d’une nouvelle architecture plus adaptée à la masse de données échangées est à l’origine de ce nouvel accord entre le Japon et les Etats-Unis. Des chercheurs américains et japonais se sont ainsi rencontrés à Tokyo pour échanger sur leurs priorités communes pour leurs investissements futurs.

Trois thématiques sont principalement ressorties de ces discussions : les réseaux optiques, l’informatique mobile ainsi que la modélisation et la conception des réseaux.

Afin d’établir cette relation de travail officielle, le MoU a été conclu et signé à Tokyo par Makoto Imase, vice président du NICT, et Farnam Jahanian, directeur adjoint du NSF pour l’informatique, les sciences de l’information et l’ingénierie.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: bulletins-electroniques.com

Discussions

Laisser un commentaire