Ne vous êtes vous jamais demandé d’où venait la belle écriture de japonais ? Seraient-ils donc tous appliqués ou doués ? En réalité c’est parce que dans toutes les écoles élémentaires japonaises il y a un cours réservé à l’écriture.

 

Qu’est-ce que le Shodô ?

La calligraphie japonaise (shodô 書道) est une forme de calligraphie ou d’écriture artistique de la langue japonaise. Pendant fort longtemps le calligraphe le plus célèbre du Japon a été Wang Xizhi, un calligraphe chinois du IVème siècle, mais après l’invention des hiragana et des katakana -les syllabaires japonais- un système d’écriture spécifiquement japonais se développa et les calligraphes créèrent des styles propres au Japon.

(wikipedia)

 

Les instruments du shodô

shodo-calligraphie-japonaise

Le shodô nécessite essentiellement de l’encre et un pinceau.

Le shodô est né en Chine, sa pratique ne permet pas seulement d’entrainer la main mais aussi de discipliner l’esprit.

 

Des cours de shodô en école élémentaire

shodo-calligraphie-japon

Le shodô est un passage obligé en école élémentaire. Tous les élèves ont leur nécessaire d’écriture et avec leur pinceau et leur encre ils s’entrainent à la calligraphie pendant la classe.

Une salle de classe décorée avec les réalisations de shodô des élèves.

Afficher les feuilles d’écriture réalisées lors du cours de shodô est chose courante en école primaire

 

Commencer le shodô

Si vous désirez vous lancer dans la pratique du shodô voici les cinq objets dont vous aurez besoin :

1-le pinceau

pinceaux-calligraphie

La mèche du pinceau peut être constituée de crins de cheval ou de fibres synthétiques, son prix variant en fonction du matériau employé. Vous avez le choix entre différentes modèles de pinceaux (en grandeur et souplesse) selon la taille des caractères que vous voulez tracer et le type d’écriture.

 

2-L’encre

encre-calligraphie

L’encre employée pour le shodô se nomme « sumi ». Vous devez frotter le bâtonnet contre une pierre à encre pour le réduire en poudre diluée ensuite à l’eau. De l’encre déjà prête existe dans le commerce mais le rituel de la préparation de l’encre fait partie intégrante du shodô.

 

3-La pierre à encre

pierre-encre

Voici une pierre à encre. L’eau est versée dans la partie concave et l’encre en poudre frottée sur la partie pentue vient s’y mêler.

 

4-Le papier

papier-shodo

Le papier spécifique à la calligraphie est légèrement transparent. L’encre pénétrant le papier il est impossible d’écrire sur les deux faces.

 

5-Une atmosphère sereine

zen

Il est essentiel qu’assis face à votre feuille de papier, le pinceau à la main, vous soyez calme et apaisé. La tranquillité de votre esprit se communique à votre main.

Prenez le temps de méditer lorsque vous faites du shodô et vous pourriez obtenir des résultats surprenants.

 

Source : tsunagujapan

Discussions

Laisser un commentaire