Le premier ministre japonais Shinzo Abe annonce qu’il maintiendra les sanctions japonaises à l’encontre de la Corée du Nord. Il précise néanmoins qu’il examinera attentivement la façon dont le Nord réagit à la visite, la semaine dernière, d’un émissaire japonais de haut niveau dans le pays.

 

Selon des sources du gouvernement japonais, le conseiller du cabinet Isao Iijima a déclaré à de hauts responsables nord-coréens que M. Abe souhaitait parvenir à la résolution finale des dossiers des enlèvements, du programme nucléaire et du programme de missiles.

M. Iijima a aussi réitéré que le Japon n’assouplira pas sa position tant que le Nord n’aura pas libéré toutes les victimes d’enlèvement, conduit une enquête approfondie et remis à la justice les responsables.

Toujours de sources gouvernementales, des officiels nord-coréens ont accepté d’informer le leader Kim Jong-un des demandes du Japon.

Les discussions entre le Japon et la Corée du Nord sont au point mort depuis que des responsables ont conduit des discussions de haut niveau en novembre en Mongolie.

Un membre du gouvernement Abe a déclaré que la visite de M. Iijima avait clairement pour objectif de montrer à M. Kim que le Japon était prêt à engager le dialogue.

Mais le gouvernement Abe maintiendra ses sanctions tout en continuant à travailler en collaboration étroite avec les Etats-Unis et la Corée du Sud.

 

Nippon connection –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire