Le professeur de l’université de Kyoto Shinya Yamanaka a reçu lundi le prix Nobel 2012 de médecine.

 

M. Yamanaka et le professeur émérite de l’université de Cambridge John Gurdon se sont vus décerner le prix pour leur travail sur des cellules souches, capables d’être programmées afin de devenir utilisables pour n’importe quelle cellule du corps humain.

Le lendemain, mardi, M. Yamanaka a tenu une conférence de presse à Stockholm. Il a affirmé que la cérémonie des récompenses ainsi que le banquet de lundi avaient été encore plus merveilleux qu’il avait imaginé, et qu’il était très heureux d’avoir pu assister à l’événement avec sa famille, et en particulier sa mère. M. Yamanaka a adressé ses remerciements au comité Nobel ainsi qu’aux autres personnes qui l’ont aidé.

Il a également affirmé que cette journée de mardi marquait pour lui un nouveau départ en tant que scientifique, et que du travail urgent l’attendait au Japon. Il a l’intention de faire son maximum.
M. Yamanaka a fait mention de l’utilisation des cellules iPS en médecine pratique. En plus de la médecine régénérative qui remplace des tissus et des organes perdus lors de maladies ou de blessures, le scientifique a affirmé qu’il avait également l’intention de travailler sur le développement de nouveaux médicaments avec de nombreux collaborateurs.

Discussions

Laisser un commentaire