Le géant japonais de la distribution Seven & I Holdings a annoncé jeudi des bénéfices records pour l’exercice achevé fin février, grâce aux synergies de groupe, à des produits exclusifs et aux performances de ses supérettes multiservices. Il vise en outre un bond de 23% de son profit net cette année.

 

Pour les mois de mars 2012 à février 2013, Seven & I a affiché un gain net de 138 milliards de yens (1,25 milliard d’euros), en hausse de 6,3% sur un an.

Aidé par les bons résultats de sa filiale financière Seven Bank, le bénéfice opérationnel du groupe s’est pour sa part élevé d’un petit 1,2% pour atteindre le total inédit de 295,7 milliards de yens (2,7 milliards d’euros) sur un chiffre d’affaires qui s’est apprécié de 4,3% à 4991,6 yens (45,4 milliards d’euros) grâce aux supérettes.

Le groupe s’est félicité des bonnes ventes et de la rentabilité de sa marque de distributeur, Seven Premium, via laquelle il propose une sélection large de produits exclusifs dans l’ensemble de ses chaînes, des hypermarchés Ito Yokado aux supérettes Seven Eleven dont les ventes ont augmenté de 12,3% sur un an, poussées par l’augmentation des points de présence.

Situées à tous les coins de rues des agglomérations nippones et souvent ouvertes 24 heures/24, ces boutiques communément appelées « konbini » au Japon voient chacune passer des centaines de clients par jour pour des en-cas divers, boissons, du papier toilette, des magazines et autres produits de première nécessité.

Seven & I, qui affronte sur ce terrain plusieurs gros concurrents, gérait notamment fin février quelque 15’072 supérettes multiservices Seven Eleven au Japon (+1067 en un an) ainsi que 8118 points de vente 7-Eleven aux Etats-Unis (+969). Il poursuit en outre l’implantation de ce concept « de proximité et commodité » en Chine.

Il exploite aussi dans l’archipel les 174 hypermarchés Ito Yokado et grands magasins Sogo-Seibu, dont la rentabilité a baissé l’an passé, ainsi que diverses autres enseignes dont 92 « Akachan Honpo » spécialiste des articles pour bébés et des chaînes de restaurants bon marché.

Poursuivant une politique active de croissance et d’économies d’échelle, Seven & I table sur une année 2013-2014 encore meilleure. Il escompte un bénéfice net de 170 milliards de yens (+23%), un profit opérationnel de 340 milliards de yens (+15%) sur un chiffre d’affaires qui devrait pour sa part atteindre 5640 milliards de yens (+13%).

Seven & I prévoit d’ouvrir un nombre jamais atteint en une année de 1.500 nouvelles supérettes Seven Eleven au Japon et de renforcer la gamme des produits à sa propre marque. Des rénovations sont par ailleurs en projet dans les plus grandes surfaces pour leur donner du tonus et les distinguer de la concurrence.

Discussions

Laisser un commentaire