Le tribunal de Tokyo a rejeté la demande de dommages et intérêts d’une agence, déposée suite à la découverte d’une relation entre l’une de ses artistes et un fan.

 

Comme le savez, les agences d’artistes font tout leur possible pour éviter que leurs idoles débutent une relation amoureuse. Planning surchargé, contrat interdisant toute relation,.. celles-ci ne lésinent pas sur les moyens, cependant, il arrive tout de même que quelques artistes « dérapent ».

C’est notamment le cas d’une idole, dont on vous avait parlé le 20 Septembre, qui avait été condamnée par le tribunal de Tokyo à payer 650 000 yens (4 800 €).

Alors que nous pensions ce genre d’affaires gagnées d’avance en raison du contrat, un juge vient de rejeter la demande de dommages et intérêts d’une autre agence pour des faits similaires.

En Avril 2012, la jeune femme, alors âgée de 19 ans, a signé un contrat avec une agence d’artistes afin de devenir membre d’un groupe d’idoles.

Dans le contrat, une clause stipulait l’interdiction de fréquenter un fan au risque de se voir demander des dommages et intérêts.

Néanmoins, en Décembre 2013, la jeune femme a débuté une relation amoureuse avec l’un de ses fans. Elle a ensuite demandé son départ de l’agence en Juillet 2014, après avoir loupé un concert.

Une fois sa relation découverte, la société a déposé plainte contre la jeune femme et son petit ami, demandant quelque 9,9 millions de yens (env. 77 000 €) à titre de réparation pour violation de contrat.

Jugé lundi par Katsuya Hara, celui-ci a partiellement reconnu la logique derrière l’état d’esprit de la société de production. « Les fans désirent conserver un image pure de leurs idoles » a-t-il déclaré.

Toutefois, le juge Hara a ajouté dans sa déclaration finale : « L’enrichissement d’une vie à travers l’association d’une personne de sexe opposé est couvert par le droit à l’auto-détermination ».
« L’association avec une personne de sexe opposé fait partie du chemin nécessaire à la recherche du bonheur. Même en tenant compte des circonstances uniques liées au statut d’idole, ces interdictions vont trop loin ».

Le juge Hara a expliqué que si la femme avait choisi d’être avec son petit ami dans le seul but de causer des dommages à la société, il aurait tranché en faveur de l’agence.

Ne pouvant prouver une telle intention, il a rejeté l’action en justice.

Discussions

50 Réponses

    • Caroline Rainbow

      C’est certain mais bon elles ont aussi le droit à une vie en dehors du show-business. Ca ne regarde qu’elles après tout. De plus vu leur age(plutôt jeune),il est normal de vouloir un petit ami,ce n’est pas à 30/40 ans qu’elles vont seulement commencer à fréquenter :/ C’est le même problème pour les garçons boys-band. Si un/une fan ne veut plus suivre un/une idole car il/elle est en couple,c’est que ce n’est pas un/une fan (selon mon point de vue). Je préfère voir mon chanteur ou ma chanteuse préféré être épanouie(en amour ou que sais-je) et donner le meilleur de soit sur scène que l’inverse. Car au final,les idoles eux sont malheureux et tristes et les fans ne pensent au final qu’à leur gu**le et sont égoïstes. (je ne parle pas de tout les fans,juste ceux qui disent que les idoles ne doivent pas fréquenter,etc…) Alors je sais aussi que souvent cela s’adresse à des jeunes filles et jeunes garçons principalement mais bon,un gamin de 10/12 ans a surement déjà embrasser(un ptit bisou) une fille sans arrière pensée et vis versa,ça ne va pas rendre nos jeunes plus sexuellement libéré parce qu’un ou qu’une idole à un petit ami ou petite copine.

    • Caroline Rainbow

      Jeremy Luciol Je sais mais souvent une carrière commence à 14/15/16 ans et à cet âge,on pense plus à une carrière,à la gloire,l’argent qu’à l’amour mais arrivé à 17/18 ans voir 20 ans,elles vont penser aux garçons(normal elle pense à leur avenir de famille et tout).Donc elles ne savaient pas vraiment à quoi elles s’attendaient,trop jeune pour comprendre à mon humble avis Et ce genre de contrat est assez vicieux au final. Puis elles sont trimbalées aux bras de célébrités comme des poupées mannequins,et je le dis encore mais pour les idoles garçons c’est pareil.

    • Jeremy Luciol

      Caroline Rainbow mdr mais je sais tout ça tu m’apprendra juste rien la dessus xD si tu veut tous savoir le vice est bien plus grand il pousse certaine à faire des vidéo porno et les garde sous le coude pour les manipuler. Bref c’est pas la question je connais sur le bout des doigts cette culture c’est bon et mauvais côté mais c’est surtout pas Notre culture. ce qui peut nous sembler hard peut sembler normal chez d’autre ^^ et puis au japon faire un foyer n’est pas la priorité et il n’y a pas t’en de scandale que ça avec les idoles c’est plutôt celle de corée ou ça jazz. ^^

    • Caroline Rainbow

      je sais que tu connais haha mais pour ceux qui ne savaient pas,je préfère quand même dire mon avis car on parle du japon mais avec l’Amérique,l’Europe( Disney par exemple),ca été pareil mais c’est un autre débat bien évidement =)

  1. Yann-Loîc Pierrick Le Bon

    Cette clause d’interdiction semble être du n’importe quoi (à l’instars de Disney il me semble), et je ne voit pas en quoi cela nuirait en leur popularité si elles le faisaient
    Les stars européennes et américaines se disent en couple et cela ne leur nuisent en aucune façon à leur popularité il me semble donc ça ne le devrait pas pour les idols, en tout cas, nullement avec moi si les idols que j’apprécie (pour leur musique) avaient un petit ami

    • Caroline Rainbow

      Antoine ,pure et innocente le fait de ne pas avoir de copain,mais à cet âge on peut très bien avoir un copain sans coucher avec il me semble mais les japonnais sont égoïstes sur ce fait là je trouve. J’adore le Japon mais parfois,ils craquent leur neurones sur certaines choses

    • Steve Wind

      Caroline la question ne se pose pas, c’est évident. Antoine statuait simplement un fait. Nous adorons tous le Japon pour sa richesse et sa culture si séduisante mais il ne faut pas qu’on oublie que leur vision est trés differente des occidentaux sur de nombreux points. De part leur culture, leur histoire et leur pensée collective, dont je suis familier, cela ne m’étonne pas du tout. Meme chose pour la polémique sur Miss Japan 2015 c’est completement logique que ça existe au Japon, rien d’étonnant meme si cela ne m’empeche pas d’avoir un avis personel différent. En tout cas ce qu’il faut retenir de cet article selon moi, c’est que ils s’ouvrent de plus en plus avec le temps !

    • Yann-Loîc Pierrick Le Bon

      oui, je commence doucement à comprendre (très très légèrement) leur vision, et l’accepte tout en n’étant pas toujours d’accord, mais c’est ce qui fait la richesse de la vie : être confronté à des poins de vue/vision de la nôtre, tout en l’acceptant (voir le comprendre)

    • Elheryna Sparks

      sans compter que les ‘idoles’ ne séparent pas les femmes des hommes. Des groupes tels que Kat-tun et tous les autres de la Johnny’s sont également interdit de relation amoureuse, sous prétexte que cela peut nuire à leur image d’idole, que les fans risquent de s’en détourner parce qu’ils ne représentent plus le fantasme de l’accessibilité. Ils ont viré Jin Akanishi du groupe un peu pour cette raison d’ailleurs

Laisser un commentaire