Car chaque voyage au Japon est unique, la nouvelle rubrique « Votre Japon » vous permet de nous faire partager votre vision du voyage, vos expériences, vos souvenirs.

Pour ce premier témoignage, nous vous présentons Marine qui s’est envolée au Japon afin d’effectuer un stage au cœur des Alpes Japonaises.

 

satoyama-hida-takayama-alpes-japonaises-gifu-Japon (1)Dans le cadre de mon master en Management International – Echanges avec l’Asie à l’Université du Havre je dois, chaque année, faire un stage en Asie.

Passionnée par le Japon depuis bientôt dix ans et voulant en découvrir toujours plus, j’ai postulé pour une petite entreprise de tourisme à Takayama. C’est une ville dans les Alpes Japonaises, région qui m’était encore inconnue.

Cette entreprise a mis en place un projet, « Satoyama Experience ». Mais qu’est-ce que le « satoyama 里 山 » ? C’est la zone située entre les montagnes et les terres agricoles. Etymologiquement, c’est la combinaison de deux idéogrammes, 「里」 sato, qui signifie un lieu habité, et 「山」 yama, qui signifie la montagne.

C’est la campagne, le cœur du Japon, l’endroit où l’équilibre fragile entre la nature et l’Homme est maintenu. Des maisons folkloriques traditionnelles et de vieilles fermes sont rénovées afin de préserver cet environnement et son histoire.

Le projet « Satoyama Experience » propose des tours guidés, à pied et à vélo à travers la ville de Takayama et de Hida-Furukawa, lors desquels j’ai pu rencontrer des agriculteurs et apprendre davantage sur la culture locale.

Hida-Takayama-tourisme-gifu-visite-Japon-10

Hida Cycling Tour sous les cerisiers en fleur (à gauche) | Pont Nihonbashi, Takayama (à droite)

En arrivant à Takayama, j’ai découvert une ville riche par son histoire mais également riche par la gentillesse et la disponibilité des gens qui y vivent. « La petite Kyôto des Alpes ». C’est le surnom qu’on lui donne, pour ses nombreux monuments historiques et sa disposition en damier comme l’ancienne capitale japonaise.

Dans la préfecture de Gifu et plus précisément dans la région de Hida, Takayama est nichée aux creux de montagnes culminant à 3000 mètres. C’est une ville paisible, à quelques heures de la cohue Tokyoïte, qu’il ne faut absolument pas louper.

L’histoire de la ville de Takayama remonte à la période de Nara (710 – 794). Elle est réputée pour la qualité du travail de ses charpentiers appelés les « Hida no Takumi » qui ont participés à la construction de nombreux bâtiments et temples notamment à Kyôto et Nara.

La région de Hida est reconnue pour son bœuf 飛騨牛 hidagyû, et pour son saké, fait à partir de riz de qualité et de l’eau minérale des montagnes.

satoyama-hida-takayama-alpes-japonaises-gifu-Japon (6)

Le hoba miso 朴葉味噌 : sur une feuille de magnolia posée sur un petit barbecue à charbon, des légumes de saison, de la viande ou du tôfu sont mélangés à de la pâte miso : excellent !

La différence de température favorise également la culture des fruits et des légumes largement utilisés dans la cuisine locale 郷土料理 kyôdo ryôri que j’ai commencé à découvrir dans les nombreux restaurants qui parsèment la ville de Takayama.

La ville de Takayama est aussi connue pour ses festivals qui sont parmi les trois plus beaux du Japon, le Sennô Matsuri 山 王祭り qui a lieu le 14 et le 15 avril et le Hachiman Matsuri 八幡 祭り, le 9 et 10 octobre

La ville de Takayama cultivait du riz déjà à cette époque et selon les températures la quantité récoltée variait. Quand il y en avait trop, ils produisaient du sake et vendaient celui-ci.

Avec cet argent, ils ont petit à petit construit des chars, les yatai 屋台, bien culturels importants du Japon de plusieurs centaines d’année, qui sont entretenus par les artisans locaux et défilent lors de ces festivals.

Il est possible de voir certains chars exposés au musée Yaitaikaikan 屋台会館 de Takayama.

satoyama-hida-takayama-alpes-japonaises-gifu-Japon (1)

Les yatai du festival de Takayama

Moins connu, mais tout aussi magnifique et unique que le festival de Takayama, il y a le Furukawa Matsuri qui a lieu les 19 et 20 avril à Hida Furukawa. A 20 minutes en train de Takayama, neuf communautés de quartier défilent dans les rues du village avec leurs chars, trésors de plusieurs centaines d’années.

Hida-Takayama-tourisme-gifu-visite-Japon-voyage

Yatai du festival de Furukawa (à gauche) | Okoshi Daiko, festival de Furukawa (à droite)

La nuit du 19 avril, j’ai pu assister au Okoshi Daiko 起 し 太 鼓, un défilé énergique de tambours impliquant des centaines d’hommes à moitié nus !

C’est dans ce village que j’ai la chance de vivre, avec Taku, Shiho et leurs deux enfants, Rio et Yuuta. Une immersion totale dans la vie des japonais qui m’apprennent énormément chaque jour.

Malheureusement, un mois s’est déjà écoulé et il ne me reste plus que trois pour profiter de cette aventure ! Hida Furukawa est un village paisible, où on peut parfois sentir l’odeur du saké s’échapper de ses distilleries.

L’expérience que je vis actuellement est bien différente des autres que j’ai pu vivre au Japon. Il y a quelque chose d’unique, d’inexplicable dans cet endroit imprégné par le temps et ses habitants, un endroit qui respire la sérénité. Chaque jour je vis une nouvelle facette du Japon, et comprends un peu plus la signification du « satoyama ».

satoyama-hida-takayama-alpes-japonaises-gifu-Japon (5)

Hida Furukawa, rivière Setogawa

A propos de l'auteur

Etudiante en Master 1 Management International - Echanges avec l'Asie, spécialité Japon. Je suis actuellement à Takayama/Hida-Furukawa dans le cadre d'un stage en entreprise. Celle ci est une entreprise de tourisme qui propose des tours guidés à pied et/ou à vélo pour découvrir la campagne, le coeur du Japon. Comme vous pouvez le lire, j'ai la vie dure. Haha

 

Si vous aussi, vous avez effectué un incroyable voyage au Japon et souhaitez partager votre expérience, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail à l’adresse [email protected]

Discussions

6 Réponses

Laisser un commentaire