Avec la crise économique, les Japonais vivent dans la hantise du licenciement. Un «déshonneur» qui, chaque année, conduit des centaines d’employés au suicide.

 

Pour améliorer leurs performances, les entreprises leur imposent des stages extrêmes : au programme, soumission absolue et entraînement paramilitaire.

Comment cadres et ouvriers supportent-ils l’épuisement et l’humiliation ?

Quels sont les risques et les bénéfices de ce conditionnement ?

Des caméras ont suivi plusieurs jeunes Japonais lors de cette formation hors du commun.

Pour permettre aux salariés de supporter la pression, des centaines de clubs proposent aux hommes et aux femmes de se détendre après le travail.

Conversation tarifée ou prostitution classique, les prestations sont mêmes parfois remboursables sur note de frais.

 

Le documentaire :

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire