Contrairement à France 2, l’animateur de On n’est pas couché ne fait pas son mea culpa pour sa blague sur la catastrophe de Fukushima. Il qualifie l’affaire de « tsunami dans un verre d’eau »

Laurent Ruquier n’est pas solidaire du directeur de France 2. Alors que Jean Réveillon a présenté ses « regrets » aux autorités japonaises mardi soir, l’animateur du talk-show On n’est pas couché ne regrette pas sa blague de samedi dernier.

L’humoriste s’était moqué de l’équipe de France de football qui avait perdu, vendredi, au Stade de France face au Japon. Diffusant un montage photo montrant un joueur à quatre bras, il avait expliqué ainsi l’exploit du gardien de but de l’équipe japonaise : « Il y aurait un effet Fukishima là-dessous que ça ne m’étonnerait pas ».

Mercredi après-midi dans son émission On va s’gêner sur Europe 1, l’animateur est revenu sur cette affaire médiatico-diplomatique: « « Ce qui me fait plaisir, c’est qu’il paraît que j’ai dépassé la popularité de Mireille Mathieu », a t-t-il plaisanté avant d’expliquer plus sérieusement : « En aucun cas, je n’ai insulté les Japonais ni les victimes de Fukushima, a-t-il dit. Il n’y a pas d’excuses à faire. Samedi, personne n’a été choqué, c’est passé comme une lettre à la poste. »

Selon Laurent Ruquier, cette polémique « est partie de trois ou quatre supporters belges. Ce gardien de but japonais est gardien de but en Belgique, ce que j’ignorais totalement. Il a fallu quelques supporters belges sur les réseaux sociaux qui n’étaient pas contents qu’on se moque de leur gardien .»

Décidément incorrigible, Laurent Ruquier n’a pas pu éviter ce bon mot : « C’est vraiment une tempête, j’allais dire un tsunami dans un verre d’eau ! ». Et d’ajouter : « Ce n’est quand même pas au Japon de décider ce qu’il va se passer à la télévision française. » De quoi agacer encore un peu plus les autorités nippones.

 

 


Source: Figaro

 

Discussions

Laisser un commentaire