Le ministre sud-coréen des Affaires étrangères Yun Byung-se affirme que des discussions au sommet avec des dirigeants nippons ne figurent pas au programme pour le moment.

Lors d’un discours à Séoul jeudi, M. Yun a déclaré avoir exclu une telle rencontre, même en marge du sommet du G20 ou d’autres conférences internationales.

Séoul est prêt à promouvoir des échanges économiques et culturels avec Tokyo, a-t-il affirmé, mentionnant sa rencontre avec son homologue japonais Fumio Kishida la semaine dernière.

Il a cependant ajouté que de telles activités ne devaient concerner que des secteurs ne touchant pas aux problèmes liés à l’histoire de la guerre avec le Japon.

Selon M. Yun, Tokyo devrait essayer de mieux comprendre la position de Séoul plutôt que de réfléchir à une date et aux conditions pour des discussions au sommet entre la présidente Park Geun-hye et le premier ministre nippon Shinzo Abe.

M. Yun n’a toutefois pas exclu la possibilité d’une rencontre spontanée entre M. Abe et Mme Park lors du G20 de septembre en Russie.

Les remarques du ministre font suite aux propos de Mme Park selon lesquelles elle refuse de rencontrer M. Abe dans les conditions actuelles.

Selon elle, le Japon heurte la sensibilité des Coréens du Sud en ce moment, à cause d’une dispute territoriale d’une part, et du problème des femmes dites « de réconfort » d’autre part. Celles-ci avaient été forcées de se prostituer durant la guerre.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire