La présidente-élue sud-coréenne Park Geun-hye rencontrera un envoyé diplomatique spécial du Japon ce vendredi.

 

Selon les observateurs, il s’agit d’une tentative pour améliorer les relations tendues entre les deux pays.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a choisi d’envoyer l’ex-ministre des Finances Fukushiro Nukaga pour rencontrer Mme Park.

Durant la campagne qui a mené à son élection, Mme Park a déclaré que le Japon était un pays ami et qu’il était important de conclure avec lui, un accord de partenariat économique.

Mais elle est restée ferme à propos des enjeux historiques et territoriaux entre les deux nations.

Tokyo et Séoul sont impliqués dans une querelle territoriale portant sur les îles Takeshima en mer du Japon.

Récemment, M. Abe a indiqué que son gouvernement annulera un événement en février qui devait marquer la revendication du Japon sur ces îlots, une décision qui aurait été bien accueillie par Mme Park.

On s’attend à ce que la présidente sud-coréenne précise sa politique japonaise avant l’entrée en fonction de son gouvernement le 25 février. D’ici là, elle sollicitera les avis des membres de l’administration précédente mais sa rencontre avec M. Nukaga sera pour elle une première occasion d’entendre directement les intentions japonaises.

Discussions

Laisser un commentaire