Des chercheurs japonais vont analyser à la fin de ce mois les réserves en terres rares dans la Zone économique exclusive de l’Archipel dans l’océan Pacifique.

 

L’agence japonaise des Sciences et Technologies maritimes et terrestres va envoyer un bateau de recherches dans les régions proches de l’île Minami Torishima, située à quelque 2000 kilomètres au sud-est de Tokyo.

Les chercheurs prévoient d’extraire des boues sur les fonds marins à une profondeur de 5600 mètres au moyen d’une sonde de 20 mètres de long. Ils analyseront alors les types et densités des métaux rares, ainsi que leur répartition.

En juin 2012, un groupe de chercheurs dirigé par le professeur Yasuhiro Kato de l’université de Tokyo avait découvert de fortes concentrations de terres rares dans la boue des fonds marins, proches de l’île. Selon les estimations, les dépôts devraient suffire à couvrir la consommation du Japon en métaux rares pendant 230 années.

Rappelons que les terres rares sont essentielles pour les produits de haute technologie. Selon l’Institut américain de géophysique, la Chine assure 97 pour cent de la production mondiale de ces métaux.

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire