Des entreprises et des universités du Japon accentuent leurs efforts de recherche et développement en turbines pour éoliennes en haute mer, avec comme objectif de les mettre en exploitation pratique.

On calcule que les éoliennes offshore fourniront un courant plus stable parce qu’elles peuvent bénéficier des vents marins qui sont plus puissants que les vents soufflant au-dessus des terres et parce qu’elles sont moins sensibles aux effets de la topographie.

Six grands constructeurs japonais, dont Toshiba et les chantiers navals Hitachi, vont coopérer avec l’Association japonais de météorologie pour promouvoir les recherches dans la mise au point de turbines d’éoliennes offshore, viables au plan commercial.

L’objectif est de construire d’ici 8 ans une centrale éolienne offshore d’une capacité de 300 mille kilowatts, soit l’équivalent d’une centrale thermique de taille moyenne.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire