Au cours d’un micro trottoir, un Youtubeur s’est amusé à demander à quelques jeunes Japonais leurs opinions sur l’infidélité.

 

Au Japon, l’infidélité est souvent négligée pour une variété de raisons, en particulier au sein du mariage.

Il faut savoir qu’au Japon, avoir recours au divorce n’est pas aussi fréquent qu’en occident.

Les femmes arrêtant le plus souvent de travailler, et perdant par la même occasion une grande partie de leur indépendance,  lors de l’arrivée des enfants, cela peut être parfois suffisant pour que certaines d’entre elles ferment les yeux sur les infidélités de leurs maris.

Quant aux hommes, la garde conjointe n’étant pas une option au Japon, opter pour le divorce n’est pas forcément la solution idéale du moins si le mari souhaite revoir un jour ses enfants.

Un nombre surprenant de Japonais semblent penser que l’infidélité est impardonnable lorsqu’il y a des sentiments. Ainsi avoir une relation avec une prostituée est souvent considérée comme rien de plus qu’un défouloir n’impactant en rien les fondation du mariage.

Afin de comprendre l’état d’esprit de jeunes japonais, voici la vidéo de la chaine d’Asian Boss (en anglais), qui regroupe quelques opinions de Japonais sur l’infidélité. Certains propos sont pour le moins surprenants.

Tout d’abord, les personnes interrogées ont été invitées à donner leur avis sur la proportion d’hommes et de femmes infidèles.

infidélité-japonais

L’infidélité semble être un acte aussi courant chez les hommes que chez les femmes.

Ensuite, il leur a été demandé, en cas d’infidélité, quelle excuse ils donneraient à leurs conjoint(e)s.

Les hommes ont plus souvent tendance à utiliser l’alcool comme excuse tandis que les femmes indiquent un problème au sein du couple.

infidélité-japonais-2

j’étais bourré, je ne me rappelle plus de rien »

 A la question « Que pensez-vous de la prostitution ? », certaines personnes interrogées, hommes et femmes, insinuent que la prostitution est un acte d’infidélité bien plus facile à pardonner. Certains ne considérant même pas cela comme un acte d’infidélité, mais simplement comme un simple service fourni en échange d’une compensation financière.

prostitution-japonais-couple

Je ne pense pas [que la prostitution] est un acte d’infidélité.

infidélité-japonais-mariage

Tu peux faire ce que tu veux mais ne tombe pas amoureux.

Alors que certaines personnes interrogées ont déclaré qu’ils mettraient fin tout de suite à leur relation s’ils découvraient que le conjoint était infidèle, d’autres étaient plus sur la réserve, mettant fin à la relation seulement si l’acte était motivé par des sentiments ou si cela a été fait après le mariage.

La relation au sexe étant différente au Japon, car non influencée par une éducation judéo-chrétienne, il est serait intéressant de pouvoir comparer les réponses à celles d’occidentaux.

Et vous, que répondriez-vous à ces questions si on vous interrogeait ?

 

Source : rocketnews24

Discussions

25 Réponses

  1. Elise Gerardin

    Vous oubliez un détail très important dans l’article. Après le premier enfant les japonaises font chambre à part et n’ont plus de relations avec leur mari. C’est pour cette raison qu’elles tolèrent la prostitution et voient ça comme un service , bien pratique, car elles n’ont pas à se forcer à le faire.

Laisser un commentaire