Des entreprises japonaises ont développé une nouvelle technologie qui permet aux handicapés physiques de passer du contrôle de la télévision à celui du climatiseur par simple pensée, à condition qu’ils puissent faire de légers mouvements de la main.

 

NTT, Shimadzu et Sekisui ont récemment annoncé le résultat de leur recherche conjointe avec l’Institut International de Recherche en Télécommunications Avancées. Ils prévoient la commercialisation de leur technologie autour de 2020.

Le système d’interface cerveau-machine dispose d’un dispositif portable qui relève le débit sanguin cérébral en détectant ses fluctuations lorsque l’utilisateur déplace son bras ou un doigt. Les intentions mesurées sous la forme de flux de sang sont transmises via un réseau informatique qui renvoie les informations adéquates aux appareils électroniques connectés au système. Le taux de réussite du processus est de 84 %.

Au Japon, où les personnes âgées handicapées sont à la hausse, des systèmes d’interface de ce type sont attendus pour aider à traiter les besoins de soins infirmiers (dont la demande est en constante augmentation). Mais la technologie de l’interface cerveau-machine classique nécessite un entraînement spécifique pour contrôler un fauteuil roulant et des appareils ménagers, ce qui pourrait constituer un obstacle majeur à sa distribution.

 
Source : Nikkei

Discussions

Laisser un commentaire