Une enquête menée par l’agence de presse  japonaise Kyodo News révèle que 395 mineurs âgés de moins de 18 ans ont été abandonnés depuis 2011 à travers le pays par leurs parents ou leur responsable légal.

 

Certains des enfants sont morts de faim ou de déshydratation suite à une insolation sévère, après avoir été livrés à eux-mêmes chez eux ou dans un lieu public.

En 2011, on dénombrait 121 enfants abandonnés, 169 en 2012 et 105 en 2013. D’après l’enquête, une partie des enfants ont été abandonnés à la garderie.

La situation critique des enfants abandonnés a attiré l’attention du public depuis que le squelette d’un jeune garçon, décédé depuis environ 7 ans, ait été retrouvé dans un appartement en Mai dernier, dans la préfecture de Kanagawa. Le père de l’enfant a été arrêté suite à cette macabre découverte.

Selon l’enquête, la préfecture d’Osaka détient le triste record du plus grand nombre d’enfants abandonnés sur cette période de 3 ans; il s’élève à 113, contre 90 à Tokyo et 40 à Saitama.

Etant donné que les collectivités locales classifient de manières différentes la notion « d’abandon d’enfant », comme par exemple dans le cas où l’enfant est laissé seul au domicile pour la nuit car son responsable légal travaille, le nombre réel d’enfants abandonnés pourrait être encore plus élevé.

L’augmentation des cas recensés d’enfants abandonnés ou kidnappés sur l’archipel remet en question la sécurité des jeunes japonais, que ce soit au sein du domicile familial ou à l’extérieur.

 

Source : The Japan Times / Kyodo News

Discussions

4 Réponses

  1. Dio Brando

    Regulierement dans les fais divers, des enfants sont les victimes d’irresponsables tout comme les personnages agees egalement…et apres certains font les louanges de la « cohesion sociale japonaise » alors qu’elle n’a jamais ete autant individualiste, mode « creve mais en silence. »
    Et vu le peu de moyen (pour ne pas dire le refus!) mis par les pouvoirs publics pour verifier qu’il n’y ait pas de maltraitance, en effet le nombre d’enfants abandonnes est surement beaucoup plus eleve.

  2. Maki

    C’est honteux certes, mais cela devrait alerter le gouvernement japonais car au Japon d’élever un enfant c’est hors de prix, c’est ce qui doit motiver ces personnes qui en deviennent des monstres…

Laisser un commentaire