Une greffe de poumon utilisant une partie du poumon droit d’un donneur vivant pour remplacer le poumon gauche d’une patiente a été réalisée avec succès à l’Hôpital de l’Université de Kyoto. Une première mondiale.

 

L’ensemble du poumon gauche d’une patiente ayant développé une maladie pulmonaire intraitable a été enlevée, et remplacé par le lobe inférieur du poumon droit de son mari.

Selon le professeur Hiroshi Date, qui a effectué l’opération, le patient âgé d’une quarantaine d’années et habitant la région du Kansai a développé un type de pneumopathies interstitielles diffuses idiopathiques, ce qui provoque une détresse respiratoire due à un durcissement du tissu pulmonaire.

Elle a décidé de recevoir une greffe de poumon, impliquant le remplacement de son poumon gauche sévèrement affligés par un segment de poumon de son mari.

L’équipe médicale avait initialement prévu d’extraire le lobe inférieur gauche, mais a trouvé la taille trop petite ce qui aurait eu des effets sur le traitement désiré.

Ils ont donc décidé de transplanter le lobe inférieur droit à la place, qui était 20% plus gros.
Si un lobe de poumon droit est tourné pour remplacer le poumon gauche, la longueur et l’orientation des vaisseaux sanguins ne correspondent pas, ce qui complique grandement l’opération.

Lors de la préparation de l’opération, l’équipe a reproduit, grâce aux données tirées d’une tomodensitométrie (scanographie) et d’une imprimante 3D, les poumons, le cœur et les vaisseaux sanguins de la patiente et de son mari.

Les interventions chirurgicales ont ainsi pu être décidées avec les modèles, puis ont été effectuées début Mars.

Selon l’hôpital, le receveur est en phase de rétablissement et est sorti de l’hôpital le 10 mai. Son mari a pu reprendre le travail.

 

Discussions

Laisser un commentaire