Une équipe de chercheurs japonais a effectué avec succès une greffe de cellules rétiniennes cultivées à partir de cellules souches pluripotentes induites à une femme âgée de 70 ans. C’est la première fois que des cellules dérivées de cellules iPS sont introduites dans un corps humain.

 

DMLACe test clinique, a été mené par des chercheurs de l’Institut RIKEN, un centre de recherche soutenu par le gouvernement, et l’Institut de recherche biomédicale et de l’innovation hospitalière à Kobe.

Les cellules iPS sont un type de cellules souches pouvant se développer dans divers tissus du corps humain. Elles ont été découvertes par le prix Nobel et professeur à l’Université de Kyoto, Shinya Yamanaka.

L’objectif de la greffe de vendredi visait principalement à vérifier l’apparition d’éventuels problèmes, dont des cellules cancéreuses, suite à la transplantation de cellules rétiniennes dérivées de cellules iPS.

La patiente était touchée par une Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) exsudative dite « humide », une maladie dégénérative de la rétine qui peut conduire à la perte de la vue.

 

Source: JIJI || Image : Shutterstock

 

 

Discussions

Laisser un commentaire