Le Japon a signé pour la première fois une déclaration des Nations unies selon laquelle les armes nucléaires ne doivent pas être utilisées, peu importe les circonstances.

 

Cette déclaration a été adoptée lundi lors de l’Assemblée générale onusienne du premier comité sur le désarmement. Le document, qui a reçu l’approbation de 125 pays, a été proposé initialement par la Nouvelle-Zélande.

Les auteurs du texte disent que les armes nucléaires ont un pouvoir destructeur immense et incontrôlable et que ces armes, par leur nature même, tuent sans discernement.

Selon les auteurs de la déclaration, pour la survie de l’humanité, les armes nucléaires ne doivent plus être utilisées, quelques que soient les circonstances.

Des déclarations du même genre avaient été faites trois fois dans le passé, entre autres en avril lors d’une conférence sur le Traité de non-prolifération nucléaire.

Mais le Japon n’avait pas signé ces documents jusqu’à présent. Le gouvernement nippon disait que le rejet des armes nucléaires « peu importe les circonstances » était incompatible avec sa politique de défense basée sur le bouclier nucléaire américain.

Mais cette position a été critiquée puisque le Japon est le seul pays à avoir subi des attaques nucléaires.

Le gouvernement a donc changé d’avis, estimant que cette déclaration est en accord avec sa politique de sécurité et ses efforts pour le désarmement.

Avant le dévoilement de cette déclaration, les représentants japonais ont demandé à leurs homologues néo-zélandais de revoir certains éléments du texte pour qu’il soit, pour le Japon, plus facile à accepter.

Le document parle maintenant d’un appui pour « toutes les approches et tous les efforts » envers le désarmement nucléaire.

 

 

Le ministre Kishida commente la déclaration contre les armes nucléaires

 

Selon le ministre nippon des Affaires étrangères, le Japon continuera à mener des efforts à l’échelle internationale pour l’élimination des armes nucléaires.

Dans un communiqué dévoilé mardi, Fumio Kishida a déclaré que le Japon appuie clairement une partie de cette déclaration onusienne, selon laquelle les conséquences catastrophiques de l’usage d’armes nucléaires représentent une menace pour l’environnement et la survie de l’humanité.

Selon le ministre, le Japon, en tant que seul pays à avoir subi l’horreur de ces armes, continuera de transmettre les leçons de cette expérience tragique aux générations futures de tous les pays.

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire