C’est une véritable page du monde du jeu vidéo qui se tourne : la PlayStation 2, console la plus vendue de tous les temps pendant longtemps, n’est désormais plus distribuée par SONY au Japon. L’occasion de revenir sur une console qui a largement marqué son temps.

 

Une console qui a marqué son temps

 

La PlayStation 2 est sortie en mars 2000 au Japon, mais il avait fallu attendre huit mois avant de la voir arriver en Europe et donc en France. Un lancement comme on n’en « fait plus », la mondialisation ayant imposé graduellement des synchronisations de plus en plus serrées des disponibilités dans les différentes régions du monde.

Le succès de la PlayStation 2 a été monumental. En janvier 2011, alors même que la PlayStation 3 était en vente depuis novembre 2006 (mars 2007 pour l’Europe), l’ancienne console de salon passait la barre des 150 millions d’unités vendues. Au total, douze années de bons et loyaux et services émaillées de plusieurs évolutions et de temps forts.

 

Plusieurs versions, de plus en plus petites

 

Aujourd’hui, la version vendue de la PlayStation 2 est appelée « PSTwo » et constitue une version « slim » du premier modèle. Pour le reste, l’ensemble des attributs de base est resté plus ou moins le même à travers les versions. L’un des points forts par exemple à l’époque de la sortie était la présence en standard d’un lecteur DVD, qui permettait aux studios de jeux vidéo de se « lâcher » véritablement sur les textures et les données des jeux.

PS2 slim

Bien entendu à cette époque, pas encore question de parler de HD. La PlayStation 2 se raccordait à la télévision via une prise péritel pour une image en 480p. Il faudra attendre la PlayStation 3 et la Xbox 360 pour atteindre et dépasser le 720p. Mais la PS2 se distinguait cependant par la disponibilité d’un kit Linux incluant, outre la distribution elle-même, un disque dur, un clavier, une souris et une carte Ethernet.

Une configuration matérielle qui fait aujourd’hui sourire, et pourtant…

 

Côté configuration matérielle, même si certains jouent encore à des titres tels que Final Fantasy X ou le légendaire « Metal Gear Solid 3 : Snake Eater », il faut bien avouer que les caractéristiques sembleront pour la plupart totalement dépassées :

  • Un processeur (CPU) Emotion Engine cadencé à 300 MHz
  • Une mémoire vive de 32 Mo
  • Un GPU cadencé à 147,5 MHz
  • Une mémoire vidéo de 4 Mo
  • Une puce son (SPU) gérant 48 canaux
  • Un lecteur DVD 4x

Au final, la PlayStation 2 était capable de gérer 66 millions de polygones par seconde. Notez en outre que certaines puces telles que l’Emotion Engine et le Graphic Synthetizer, étaient présentes sur les premières PlayStation 3 vendues au Japon et aux États-Unis pour faire fonctionner les jeux PS2.

Enfin, la PlayStation 2 a fait récemment l’objet d’une actualité, car de console la plus vendue de tous les temps, elle est passée au second rang : Nintendo a détrôné « l’ancêtre » avec sa portable DS. Lorsque le cap a été franchi, 153,69 millions de DS avaient trouvé preneur, contre 153,68 millions pour la PS2.

Les ventes de PlayStation 2 continueront au pays du soleil levant jusqu’à ce que les stocks soient écoulés. Passé ce point de bascule, seul le marché de l’occasion persistera.

Discussions

Laisser un commentaire