La Cour d’appel de Tokyo a confirmé mercredi la condamnation à mort de l’auteur d’une tuerie dans le quartier d’électronique de Akihabara à Tokyo, qui avait fait 7 morts il y a quatre ans.

Le 8 juin 2008, Tomohiro Kato avait foncé sur des passants avec un camion puis poignardé au hasard dans la foule en plein jour avec une lame à double tranchant, blessant en outre dix personnes.

 

Aujourd’hui âgé de 29 ans, sa condamnation à la peine capitale prononcée en première instance a été confirmée par le juge Yoshinobu Iida.

« L’accusé fait montre d’un certain remord, mais il n’y a pas de circonstances suffisantes pour le dispenser de la peine capitale », a-t-il déclaré, d’après la télévision publique NHK.

Ses avocats arguaient qu’il n’était pas responsable de ses actes lors de cette attaque commise à Akihabara, le quartier de l’électronique, du manga et du jeu vidéo de la capitale.

 

Travailleur temporaire dans une usine de fabrication de pièces automobiles d’une petite ville du centre du Japon, il avait appris peu avant le massacre que son contrat allait se terminer à la fin juin 2008.

Logé par son employeur, il allait également perdre son appartement et avait confié sur internet craindre de devenir sans domicile fixe.

Lors d’une audience, Tomohiro Kato a expliqué avoir commis ce crime en raison de critiques dont il avait l’objet sur un site internet où il se confiait.

Après le massacre, les autorités nippones ont interdit la possession de poignards à double tranchant dont la lame dépasse 5,5 centimètres.

Le Japon est le seul grand pays démocratique, avec les Etats-Unis, à recourir à la peine capitale. Plus de cent condamnés attendent dans les couloirs de la mort des prisons de l’archipel.

 

 

Source: RTI

Discussions

Laisser un commentaire