Les entreprises japonaises font leur entrée dans le plus important salon international de la défense et de la sécurité.

 

Le salon Eurosatory, qui a ouvert ses portes lundi près de Paris, accueille une dizaine de firmes japonaises.

Cet événement biennal réunit plus de 1500 entreprises de plus de 40 pays et territoires.

Les grands noms japonais des industries lourdes et de l’électronique sont présents à la demande du ministère nippon de la Défense. Ils présentent divers produits, notamment des voitures blindées et le prototype d’un véhicule capable de détruire les mines antipersonnel.

L’interdiction d’exporter des armes ayant été levée par le gouvernement en avril, les entreprises japonaises sont désormais en mesure de participer à des événements internationaux de ce type. Pour la première fois en près de 40 ans, les firmes nippones peuvent désormais exporter des produits de défense répondant à certaines conditions.

Un responsable de l’une des entreprises japonaises a déclaré que même s’il s’agit de sa première visite, il souhaite démontrer à un grand nombre de visiteurs le haut niveau de la technologie japonaise.

L’équipement de défense de fabrication nippone a piqué l’intérêt de certains représentants étatiques. Des représentants de l’Egypte ont laissé entendre qu’ils noueraient sans doute à l’avenir des relations commerciales avec les entreprises japonaises.

Le gouvernement nippon a expliqué qu’il avait assoupli la règlementation des exportations d’armes pour permettre aux industriels de l’Archipel de développer des équipements de défense avec des entreprises étrangères.

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire