Le groupe japonais a mandaté la banque Merrill Lynch pour piloter la cession d’une partie de sa branche santé, pour un montant estimé à 1 milliard de dollars.

 

Ce n’est jamais bon signe. Englué dans des difficultés financières, le groupe, qui a perdu 8 milliards de dollars l’année dernière, commence à vendre les bijoux de famille.

Après les cessions de trois actifs immobiliers,  dont un immeuble emblématique à Tokyo pour 500 millions de dollars, Panasonic s’attaque à présent à sa branche santé.

Le japonais a confié à la banque Merrill Lynch le soin de céder un partie de cette activité. Le périmètre exacte de la cession n’est pas connu.

En revanche, le choix de cette activité est un signal inquiétant, à l’heure où la plupart des groupes de l’électronique grand public mettent le cap sur ce secteur.

Samsung, le numéro un mondial de l’électronique grand public, a lui-même pris ce virage. Le groupe sud-coréen a vendu cette année ses premiers appareils de radiographie et d’échographie en France.

Philips a confié à d’autres la destinée de sa marque dans les téléviseurs et le son pour se concentrer sur l’éclairage et la santé!

Toshiba, Sony avec Olympus, ou encore Siemens, General Electric, se développent dans le domaine de l’imagerie médicale. Pas Panasonic, sans doute pressé par un besoin de liquidités.

 

Panasonic se désengage des téléviseurs

 

Le groupe devrait d’ailleurs publier une nouvelle perte pour son exercice clos au 31 mars 2013. Elle pourrait s’établir à 5 milliards de dollars.

Ce qui justifierait les choix stratégiques actuels. Panasonic se désengage des téléviseurs. Le japonais, qui était un des derniers défenseurs des écrans plasma, a abandonné cette technologie.

Ses concurrents s’attendent désormais à ce qu’il abandonne toute sa division télé.

En revanche, le groupe pourrait maintenir le cap dans la gestion de l’énergie.

Panasonic a choisi, dès 2012, de mettre l’accent sur les énergies renouvelables, les batteries et la gestion intelligente des réseaux électriques (Smart Grid). Un secteur toujours prometteur.

Discussions

Laisser un commentaire