Selon les habitants d’Okinawa, les pilotes américains ne respectent pas les restrictions décidées par le Japon et les Etats-Unis concernant les avions Osprey à rotors pivotants, un mois après leur déploiement dans l’Archipel.

 

Les Marines américains stationnés dans la base de Futenma ont fait voler durant plus de 12 jours, depuis début octobre, 12 avions Osprey, notamment dans l’île principale de la préfecture méridionale.

Selon l’accord conclu entre Tokyo et Washington, ces avions devaient pourtant éviter de survoler, autant que faire se peut, les zones les plus habitées ainsi que les écoles et les hôpitaux.

Les vols en mode hélicoptère étaient par ailleurs limités, dans la mesure du possible, aux bases militaires et à leurs environs. Ce mode de décollage et d’atterrissage serait en effet moins sécurisé que les procédures habituelles de vol.

Les habitants ont toutefois évoqué les témoignages de personnes ayant vu les avions voler fréquemment en mode hélicoptère, en dehors des bases militaires.

Les maires des 41 municipalités d’Okinawa se rendront à Tokyo en décembre pour demander au gouvernement de mettre un terme au déploiement des Osprey dans leur préfecture.

Discussions

Laisser un commentaire