Un ex-président de la Commission de régulation nucléaire américaine, Dale Klein, a déclaré que la Compagnie d’électricité de Tokyo ne sera pas capable de survivre si elle ne réforme pas sa direction. L’opérateur de la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi endommagée a été vivement critiqué depuis l’accident de mars 2011.

M. Klein s’est exprimé au micro de la NHK vendredi après la première réunion d’une commission d’experts indépendants mise en place par Tepco pour améliorer la sécurité nucléaire et la gestion de la compagnie. M. Klein préside la commission composée de cinq membres.

Il a expliqué qu’avant l’accident, la compagnie était trop sûre d’elle et ne s’était pas interrogée sur la sécurité de ses centrales nucléaires. Il a ajouté qu’elle avait apparemment sous-estimé la puissance de la nature.

Selon M. Klein, l’établissement de la nouvelle commission indépendante montre que Tepco reconnaît la nécessité d’une réforme interne. Il a indiqué que la direction admettait le fait que la compagnie ne pouvait pas continuer sans réforme. Il a exhorté tous les employés à partager cette prise de conscience.

M. Klein estime que Tepco devrait faire l’objet d’une enquête menée par un organisme indépendant, tel que l’Agence internationale de l’énergie atomique.

Discussions

Laisser un commentaire