Les responsables gouvernementaux japonais vont travailler avec leurs homologues français afin de développer la prochaine génération de réacteurs nucléaires qui devrait permettre la réduction des déchets radioactifs.

 

Ils semblent qu’ils souhaitent utiliser le surrégénérateur Monju, lequel a connu plusieurs difficultés.

En France des ingénieurs développent actuellement le prototype de réacteur ASTRID, lequel devrait entrer en opération aux environs de 2025. Les deux réacteurs sont conçus pour réduire les déchets nucléaires.

Des sources affirment que les responsables japonais travaillent à la conclusion d’un accord de principe avec la France d’ici avril, lequel serait suivi d’un accord officiel.

Le surrégénérateur Monju est situé à Tsuruga, une ville du centre du Japon. Ses opérations ont plusieurs fois été suspendues à cause d’une fuite du sodium utilisé comme fluide caloporteur et d’autres problèmes.

Les autorités japonaises de régulation du nucléaire ont interdit la reprise de ses opérations après la révélation que plus de 10 000 contrôles de sécurité n’avaient pas été effectués.

Mais les dirigeants gouvernementaux ont clairement indiqué dans le nouveau plan énergétique dévoilé le mois dernier que le projet continuerait à aller de l’avant.

Ils entendent procéder à une analyse exhaustive du projet et souhaitent obtenir les résultats escomptés en collaborant avec des chercheurs internationaux.

 

Source: NHK

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

Laisser un commentaire