L’Autorité japonaise de régulation du nucléaire, l’ARN, envisage de demander aux concessionnaires souhaitant exploiter des centrales nucléaires au-delà de 40 ans qu’elles fassent l’objet de nouvelles inspections.

 

Une loi entrée en vigueur en juin dernier limite la durée de vie des réacteurs nucléaires japonais à 40 ans. Elle stipule néanmoins que tout réacteur peut continuer à fonctionner pendant 20 années de plus si l’ARN l’autorise.

Mercredi, l’ARN a présenté les nouvelles conditions pour de telles prorogations. Les concessionnaires de centrales devront tester avec des ultrasons la structure complète des réacteurs et examiner avec soin la solidité du béton des enceintes de confinement de ces réacteurs.

L’ARN devrait par ailleurs demander que les opérateurs se servent de câbles électriques ininflammables et de plus de deux conduits pour injecter de l’eau dans les réacteurs.

Trois des 50 réacteurs nucléaires nippons ont au moins 40 ans et ils ne sont pas en service.

Discussions

Laisser un commentaire