Selon l’Autorité japonaise de régulation du nucléaire, les failles situées sous la centrale nucléaire de Tsuruga dans la préfecture de Fukui pourraient être actives.

 

Le président de l’autorité Shunichi Tanaka a déclaré que son organisme ne pouvait attribuer une autorisation de redémarrage des réacteurs de la centrale, hors service depuis l’accident nucléaire de l’an dernier à la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi.

Cette décision survient après une inspection sur le terrain effectuée par un responsable de l’autorité, Kunihiko Shimazaki et quatre autres experts au début du mois. L’étude avait pour objectif de déterminer si des zones de fracture situées sous la centrale de Tsuruga étaient en fait des failles actives.

La centrale de Tsuruga a été construite près de l’importante faille d’Urasoko. Les experts disent que cette faille est active et que son impact possible sur la faille située sous la centrale en cas de tremblement de terre ne peut pas être déterminé.

Des régulations nationales interdisent la construction de réacteurs nucléaires au-dessus de failles actives.

Discussions

Laisser un commentaire