Le gouvernement japonais annonce que la plus grande partie de la municipalité où se trouve la centrale nucléaire Fukushima Dai-ichi endommagée ne pourra pas être habitée dans un avenir prévisible.

 

La décision entre dans le cadre du reclassement par le gouvernement de onze municipalités de la préfecture de Fukushima affectées par les radiations de la centrale.

Tous les 11 000 habitants d’Okuma vivent à l’extérieur de la municipalité depuis qu’elle a été déclarée zone d’exclusion immédiatement après la catastrophe nucléaire.

Le gouvernement indique que 96 % des zones résidentielles de la municipalité ont été reclassées comme ne convenant pas à la vie pour une période de temps indéterminée.

Les zones en question ont été barricadées ce lundi et les opérations de décontamination commenceront dans les 4 % restants.

Discussions

Une réponse

Laisser un commentaire