Les négociateurs japonais pour les accords transpacifiques de libre-échange, le PTP, vont proposer de nouvelles règles lors des prochaines discussions. Ils comptent minimiser l’impact négatif, sur les pays importateurs, du plafonnement des exportations de minerais et de produits alimentaires.

 

Le Japon a rejoint en juillet les discussions pour le PTP. Il prendra pleinement part aux négociations qui débuteront jeudi prochain au Brunei.

Tokyo compte demander aux pays concernés de justifier concrètement les plafonnements d’exportations, pour des raisons liées par exemple à la préservation des ressources naturelles ou de l’environnement.

Les négociateurs nippons ont par ailleurs déclaré que les pays importateurs devaient être informés à l’avance de telles restrictions. Le Japon a conclu des accords similaires dans le cadre de partenariats économiques bilatéraux avec l’Indonésie et le Brunei.

L’Archipel doit en effet se procurer de nombreuses ressources énergétiques à l’étranger.

Lors des discussions pour le PTP, Tokyo compte donc négocier avec des pays exportateurs tels que l’Australie et les Etats-Unis.

 

Le Japon prêt à réduire les droits de douane sur de nombreux produits

 

Des représentants du gouvernement japonais prévoient de réduire les droits de douane sur environ 80 pour cent des biens et services qui font partie des négociations de libre-échange du Partenariat transpacifique.

Les officiels rédigent une liste de quelque 9000 produits agricoles et industriels à l’approche d’une nouvelle série de discussions qui débutera le 22 août au Brunei.

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire