Près de 700 vols intérieurs ont été annulés, des trains suspendus et des routes fermées à la circulation dans la région de Tokyo et le nord-est, en raison de très importantes chutes de neige qui ont aussi causé des accidents sur les chaussées et fait des centaines de blessés, selon les télévisions, l’agence de météo et les groupes de transport.

 

Un manteau neigeux d’une bonne douzaine de centimètres recouvrait ce soir la ville de Yokohama, en banlieue de Tokyo, capitale où près de dix centimètres de neige s’étaient également accumulés. Il s’agit des premières neiges de cet hiver dans la région tokyoïte, mais une telle épaisseur n’avait pas été constatée à Yokohama depuis le mois de janvier 2001.
De nombreuses automobiles étaient en détresse dans les rues de Tokyo et sur les voies alentour, tandis que les véhicules de secours avaient du mal à circuler. Des autoroutes ont en outre été fermées autour de la capitale, rendant difficiles les retours de week-end prolongé en ce lundi férié. Sur les trottoirs de Tokyo, les piétons ont lutté toute la journée tant bien que mal contre la neige et le vent, parapluies retournés tenus en vain à bout de bras.
Etait aussi la proie de la neige la région nord-est dite Tohoku, sinistrée par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011 et où des dizaines de milliers de ménages vivent encore dans des logements provisoires préfabriqués. Plusieurs milliers de foyers ont aussi ponctuellement été privés de courant dans plusieurs agglomérations.

 

Les transports fortement perturbés

 

Dans ces conditions glaciales exceptionnelles, les pistes ont en partie été fermées pour déneigement à l’aéroport de Haneda, à proximité de la capitale, et le trafic perturbé également à ceux de Narita (à une soixantaine de kilomètres) et de Sendai (plus au nord-est).
Les deux principales compagnies nippones, Japan Airlines (JAL) et All Nippon Airways (ANA), ont renoncé à respectivement 282 et 264 vols, affectant 104.000 passagers, et prévenaient que d’autres annulations étaient probables en fonction de l’évolution de la situation. Les petites compagnies étaient également touchées.
Les diverses sociétés de chemins de fer desservant l’est et le nord-est ont aussi été forcées de suspendre plusieurs liaisons ferroviaires, et les trains en circulation étaient notablement retardés.
L’Agence nationale de météorologie mettait pour sa part en garde non seulement contre la neige mais aussi contre des vents de 70 à 110 kilomètres/heure avec des bourrasques qui pourraient dépasser 150 km/h en pointe au cours de la nuit.

Discussions

Laisser un commentaire