La mère d’un jeune homme de 25 ans a été surprise de voir son fils porté disparu revenir à la maison au bout de quelques jours.  La dernière fois qu’elle l’avait vu, il quittait Sendai, sa ville natale, afin d’assister à une convention d’un jeu de cartes à collectionner se déroulant le 23 aout dans la ville de Kitakyushu.

 

La convention terminée et ne voyant pas son fils prendre son vol de retour le 25 Août , elle s’était inquiétée.

Il s’est avéré que son fils a été dépouillé de son portefeuille et téléphone portable et a passé les 11 jours suivants à revenir chez lui à pieds !

À son retour, le fils a tout simplement déclaré: «Je n’ai jamais voulu que cela fasse tant d’histoires . Je suis désolé envers toutes les personnes que j’ai incommodées ».

Suite à la convention, il était trop tard pour que le jeune homme puisse attraper son vol de retour vers Sendai. Sans possibilité de retour, il a alors parcouru les rues à la recherche d’un cybercafé afin d’y passer la nuit.

Pendant sa recherche , il a été approché par un inconnu qui lui a racketté son téléphone et son portefeuille. Heureusement, le fils avait gardé un supplément de 2,000¥ (~15 € ) caché dans sa chaussure .

A ce stade, la plupart des gens auraient surement été voir la police ou encore utilisé l’argent pour appeler à la maison mais pas dans son cas. Le jeune homme n’a rien fait de tout cela et s’est simplement mis à marcher en direction de son domicile.

 » J’ai utilisé les 2,000 ¥ que j’avais cachés dans ma chaussure afin d’acheter du pain et de l’eau pour lutter contre la faim », a t-il déclaré .

Onze jours et 1400 kilomètres plus tard, le fils très bronzé est arrivé à la porte de son domicile le 5 septembre, accueilli par sa mère abasourdie .

Ses premières pensées à la vue de son fils disparu ont étés : « J’ai été choquée et j’ai cru voir un fantôme. Je suis vraiment ravie qu’il soit de retour , et je suis vraiment désolée pour toute l’inquiétude que cela aura causé .  »

Lorsque les médias en ont parlé, les internautes en ont grandement discutés et l’un d’eux a demandé: « Pourquoi diable n’a-t-il pas contacter quelqu’un ? »

Nous pouvons supposer que, soit il ne voulait vraiment pas déranger qui que ce soit (y compris les policiers qui sont payés pour être dérangé dans ce cas ) , ou soit il a fait quelque chose que la police ou la famille ne devait pas savoir.

De toute façon , il est désormais chez lui, en sécurité et c’est une histoire qui se termine bien (quoique bizarrement) .

Petite anecdote: il a tout de même réussi à garder sur lui, une carte obtenue lors de la convention et qui est très importante pour sa collection, tout au long de l’ agression et de son voyage, et au final, c’est ce qui compte pour lui, non ?

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Discussions

Laisser un commentaire