Nagasaki a commémoré ce vendredi le 68ème anniversaire du bombardement atomique américain de 1945. Tomihisa Taue, le maire de cette ville de l’ouest du Japon, a appelé le gouvernement à jouer un rôle plus actif pour la disparition des armes nucléaires.

 

Le premier ministre Shinzo Abe était aux côtés des survivants du bombardement pour assister à la cérémonie commencée à 10h35 dans le parc de la paix, près du point d’impact. Une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes à 11h02, l’heure exacte du bombardement.

Les représentants de 44 pays, un record déjà atteint en 2011, étaient également présents. Parmi eux figurait l’ambassadeur des Etats-Unis au Japon John Roos. Pour la première fois, un représentant indien avait fait le déplacement. L’Inde fait partie des pays dotés d’armes nucléaires.

M. Taue a lu la traditionnelle déclaration pour la paix. Il a critiqué le gouvernement nippon pour son refus de signer un communiqué conjoint rédigé lors de la conférence sur le Traité de non-prolifération, organisée en Suisse en avril.

Ce communiqué qualifiait d' »inhumaines » les armes nucléaires. Il appelait à ne jamais les utiliser, quelles que soient les circonstances. Le Japon aurait refusé de le signer car l’Archipel dépend du bouclier nucléaire américain.

Le maire de Nagasaki a appelé le gouvernement à revoir la position japonaise de seule nation ayant subi des attaques nucléaires. Il a exhorté le cabinet de M. Abe à s’engager à ce que plus aucun humain ne meurt, victime d’une arme atomique.

 

 

Nipponconnection.fr –  Toute l’actualité quotidienne japonaise

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire