Samedi dernier, un employé d’une usine japonaise a été brûlé à mort par du métal en fusion chauffé à une température extrême.

 

Kazuki Tada travaillait dans une usine de Nippon Denko située à Tokushima (sud-ouest du Japon).

L’entreprise en question est spécialisée dans la métallurgie et il est donc commun pour ses ouvriers de travailler au contact du matériau, même lorsque celui-ci atteint des températures dangereuses pour ne pas dire mortelles pour l’être humain.

L’ouvrier, âgé de 23 ans, travaillait samedi dernier juste en dessous d’une cuve renfermant un alliage chauffé à près de 1 300 degrés Celsius.
La cuve, qui était suspendue dans les airs, a alors vacillé, et son contenu s’est déversé sur Kazuki Tada.

La police rapporte que ce dernier est décédé après avoir vu chuter sur lui 13 tonnes de métal en fusion.

Si la description du drame laisse à penser à un accident, une enquête a été ouverte de manière à pouvoir expliquer clairement les causes précises de la tragédie. C’est ce qu’a déclaré un porte-parole de la police locale.

Si ce point n’a visiblement pas été évoqué, il paraît évident que la responsabilité de Nippon Denko dans cette affaire sera engagée.

 

Source: 24matins

Nipponconnection.fr – Retrouvez l’actualité quotidienne du Japon

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire