Ben Kuroki, le seul américain d’origine japonaise à avoir survolé le Japon durant la Seconde Guerre mondiale est mort à l’âge de 98 ans. Il s’était engagé dans l’armée après l’attaque de Pearl Harbor et a fait partie de l’équipage d’un bombardier malgré l’interdiction de vol des soldats d’origine japonaise.

 

Ben Kuroki, qui a surmonté la discrimination des politiques de l’armée américaine pour devenir le seul Américain japonais à survoler le Japon durant la Seconde Guerre Mondiale, est décédé. Il était âgé de 98 ans.

Il est décédé mardi à Son Camarillo, en Californie, à son domicile où il était sous soins palliatifs, a indiqué sa fille Julie Kuroki.

Ce fils d’immigrants japonais, qui a été élevé dans une ferme à Hershey dans l’état du Nebraska, et son frère Fred se sont engagés dans l’armée après l’attaque du 7 Décembre 1941 à Pearl Harbor.

Ils ont d’abord été rejetés par les recruteurs qui remettaient en question la loyauté d’enfants d’immigrés japonais. Sans se décourager, les frères ont alors conduit 240 km afin de rencontrer un autre recruteur qui leur a permis de s’inscrire.

À l’époque, les forces aériennes de l’armée américaine interdisaient aux soldats d’origine japonaise de voler, mais malgré cela, Kuroki a fait son chemin dans un équipage de bombardier et a effectué 58 missions de bombardement à travers l’Europe, l’Afrique du Nord et le Japon durant la guerre.

Il a pris part au raid d’août 1943 sur les champs de pétrole nazis à Ploesti, en Roumanie, qui a fait 310 morts dans son groupe. Il a par la suite été capturé après que son avion se soit retrouvé sans carburant au Maroc, mais il réussit à s’échapper avec ses coéquipiers en Angleterre.

ben-kuroki

En raison de son origine japonaise, il a d’abord été rejeté lorsqu’il a demandé à servir sur un bombardier B-29 qui devait être utilisé dans le Pacifique. Mais après des demandes répétées et un examen de ses états de service, le Secrétaire de Guerre Stimson Harry a fait une exception.

Les membres de l’équipage l’ont surnommé « Most Honorable Son » (Le fils le plus honorable) et le Ministère de la Guerre lui a remis la Croix du service distingué dans l’Aviation. Il a été salué par le magazine Time en 1944 sous le titre « HEROES: Ben Kuroki, american » (HEROS : Ben Kuroki, américain)

Il a été salué comme un héros et un patriote à une période où des dizaines de milliers d’Américains d’origine japonaise ont été confinés dans des camps, craignant une invasion japonaise de la côte Ouest.

Après la guerre, Kuroki s’est inscrit à l’Université du Nebraska, où il a obtenu un diplôme de journalisme. Il a publié un journal hebdomadaire dans le Nebraska pendant un court laps de temps avant de se déplacer vers le Michigan et enfin la Californie, où il a pris sa retraite en tant que rédacteur pour le Ventura Star-Free Press en 1984.

En 2005, il a reçu l’ « Army Distinguished Service Medal », l’une des plus hautes distinctions militaires des Etats-Unis. « J’ai du me battre comme un diable pour avoir le droit de combattre pour mon propre pays », avait alors déclaré Kuroki à la cérémonie de remise des prix.

BenKuroki

Source : The Telegraph

Discussions

Laisser un commentaire