Avoir un rencard n’est pas facile. Ça l’est déjà beaucoup plus si l’on a des intérêts communs pour briser la glace et laisser la conversation s’ensuivre.  Au Japon, il y a les animés. Il y a aussi un jeu vidéo qui y est l’un des plus populaires.

 

Le “ Machicon” est un phénomène relativement récent au Japon. Dans le but d’aider à développer les relations au sein de certaines communautés et de les faire démarrer promptement, de grands évènements de rendez-vous arrangés sont organisés. Les groupes peuvent se constituer de n’importe où, pouvant aller de 100 à 3 000 participants. Ils se regroupent dans des zones prédéterminées et profitent ensemble des restaurants et bars locaux en jouissant de rabais.

Le Karikon est un nouveau système de rencontres amoureuses qui attire une clientèle très précise, les aficionados de Monster Hunter. Il est basé sur le partenariat du site de rendez-vous amoureux Machicon et de Capcom, le développeur de Monster Hunter. Au Japon, Monster Hunter est très populaire, que ce soit auprès de femmes ou d’hommes, il y a donc un rassemblement relativement équitable des deux genres.

IMG_1984

Le premier Karikon a été organisé en juin, et un second s’est tenu au mois de mai. Un troisième est programmé pour le 18 août. Il se déroulera lors de la foire pour le 10e anniversaire du jeu à Shibuya. Au vu de la taille du lieu choisi pour l’évènement, seules 150 personnes pourront s’y joindre.

Les participants doivent évidemment être célibataires, âgés de plus de 20 ans, et ils sont tenus d’apporter une Nintendo 3DS, un chargeur  et une copie de Monster Hunter 4.

Vrai potentiel matrimonial ou seulement un moyen de passer un bon moment entre joueurs chevronnés ? Quoiqu’il en soit, les japonais semblent généralement aujourd’hui prêts à tout pour ne pas rester seuls et peut-être relancer le taux de natalité. Le Japon a en effet atteint en 2013 une baisse record de la population de 244 000 personnes, selon le ministère japonais de la Santé.

111

Source: Kotaku || Images:  Koigaku

Discussions

2 Réponses

Laisser un commentaire