Mitsubishi Motors a signé un accord concernant la vente pour un euro, ou 1,3 dollar, de son usine des Pays-Bas à un constructeur local d’autobus.

Les représentants de Mitsubishi Motors et de VDL ont signé l’accord lundi.

Les ouvriers hollandais avaient protesté contre la décision annoncée en février par la firme japonaise d’arrêter la production dans son usine, située dans le sud des Pays-Bas, avant la fin de l’année.

Le constructeur automobile nippon avait déclaré en juillet qu’il vendrait son site de production à VDL si l’entreprise s’engageait à préserver les emplois de quelque 1500 ouvriers.

Le principal syndicat hollandais a publié un communiqué se félicitant que l’annonce cauchemardesque de février se soit muée en un scénario de rêve.

 

 

Source: NHK

Discussions

Laisser un commentaire