La première maison de commerce japonaise, Mitsubishi Corporation, a abaissé vendredi ses prévisions de résultat pour l’année 2012-2013 à cause de l’impact d’une grève dans ses mines de charbon en Australie et d’une baisse du prix des matières premières.

Pour l’exercice du 1er avril 2012 au 31 mars 2013, le groupe ne s’attend plus qu’à un bénéfice net de 330 milliards de yens (près de 3,3 milliards d’euros au taux de change actuel, 27% de moins sur un an), contre 500 milliards espérés jusqu’à présent.

Le groupe n’anticipe plus qu’un bénéfice opérationnel de 140 milliards de yens (1,4 milliard d’euros, en baisse de près de moitié sur un an), contre 340 milliards jusqu’à maintenant.

Son chiffre d’affaires n’est attendu désormais qu’à 20’000 milliards de yens (200 milliards d’euros, -0,6% sur un an), contre 21’000 milliards auparavant.

Mitsubishi Corporation a évoqué « l’impact d’une grève plus longue que prévu dans une de nos filiale australienne active dans l’exploitation de charbon à coke ».

Un arrêt de travail de plusieurs jours a touché sept usines de charbon à coke en Australie, codétenues par Mitsubishi Corporation avec le géant minier anglo-australien BHP Billiton.

Quelque 3500 salariés ont participé à ce mouvement social qui a constitué l’une des actions les plus dures enregistrée en Australie depuis des grèves dans les ports du pays à la fin des années 90.

La maison de commerce a aussi évoqué une baisse du prix des matières premières en lien avec la crise européenne d’endettement et le ralentissement de la croissance en Chine.

Grève et baisse des prix cumulées, Mitsubishi Corporation a dû amputer de 150 milliards de yens le profit net attendu pour l’année dans son activité « métaux », qui comprend les exploitations minières et le négoce des matières premières. Il a aussi anticipé de moindres profits nets dans son activité chimique ainsi que des pertes dues à une baisse de valeur de son portefeuille d’actions.

Le groupe doit annoncer ses résultats du premier semestre (avril-septembre) le 2 novembre.

Discussions

Laisser un commentaire